En quête d'autonomie

En quête d'autonomie

Numéro: 
471
Décembre
2016

Parce que le travail immatériel est difficile à valoriser, parce que la gestion de l’activité impose presque partout des résultats chiffrés, parce que l’épaisseur humaine et la créativité au travail pèsent encore trop peu, parce que le discours public réduit fréquemment le travail à sa temporalité (la disponibilité du salarié, donc) ou à son coût, il émerge aujourd’hui une demande sociale : celle d’un travail levier d’accomplissement personnel. Au-delà des tâches de tous les jours, se forger une identité professionnelle malgré la prescription du poste, la rationalité du jugement sur l’activité et la pression du marché de l’emploi.

Partager