Logo de la Revue cadres

Bénédicte Zimmermann
Bénédicte Zimmermann

Bénédicte Zimmermann est directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, chercheure au Centre Georg Simmel à Paris et membre de l'équipe de direction de l'Institut d'Etudes avancées de Berlin (Wissenschaftskolleg). Elle a notamment publié Ce que travailler veut dire. Une sociologie des capacités et des parcours professionnels, Economica, 2011 (2e éd. 2014). Elle mène actuellement des recherches comparées France/Allemagne sur la formation tout au long de la vie, le développement professionnel et la qualité de vie au travail. CV et liste des publications : 

http://centregeorgsimmel.ehess.fr/benedicte-zimmermann/

1 article

Le travail à temps partagé
Un révélateur des transformations des rapports entre individuel et collectif
Regarder de près les groupements d’employeurs permet de mieux comprendre les tensions et les ambivalences qu’introduit la flexibilité dans la relation salariale. Si le travail à temps partagé offre pour de nombreux salariés, en particulier cadres, davantage de liberté et de sécurité qu’un emploi classique, la démultiplication des liens qu’induit le passage par un tiers-employeur est aussi synonyme de vide collectif. En l’absence de dispositifs collectifs soutenant l’égale capacité d’a
Bénédicte Zimmermann
Accès restreint Lire un extrait