Logo de la Revue cadres

Nathalie Hugot-Piron
Image de l'auteur

Nathalie Hugot-Piron est sociologue, docteure à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS),  chercheure associée au Centre Maurice Halbwachs et consultante à l’APEC. En croisant l'histoire et la sociologie, ses travaux ont pour objet d’enrichir l'histoire du syndicalisme des cadres en éclairant par des monographies de syndicats, des analyses de réseau et des études de trajectoires individuelles ou collectives de militants.

1 article

Abonnés
La naissance de la retraite des cadres
Aux origines de l’Agirc
Avant la Seconde Guerre mondiale, la retraite des cadres n’existait pas. Les associations d’anciens élèves pouvaient porter secours aux « ingénieurs âgés », mais sans jamais s’en remettre à l’Etat. La logique de protection était individuelle. Dans les années 1930, les revendications tournent d’ailleurs autour d’un droit à l’emploi et non d’un droit à la retraite, ce qui forçait à l’acquisition d’un capital pour ses vieux jours. Ce n’est qu’au moment du Front populaire,
Nathalie Hugot-Piron
Accès restreint Lire un extrait