Logo de la Revue cadres

Sophie Pochic
Sophie Pochic

Sophie Pochic est sociologue du travail et du genre, directrice de recherche au CNRS et membre du Centre Maurice-Halbwachs.

Elle est également membre du comité de rédaction de la revue Travail, Genre et Sociétés et du comité scientifique du réseau MAGE, réseau investi plus de vingt ans dans le transfert des savoirs académiques des études genre et travail vers la société civile.

7 articles

Cadres supérieurs : entre idéal égalitaire et avantage masculin
La fonction publique n’échappe pas au plafond de verre en dépit des règles statutaires de recrutement et de promotion censées garantir l’égalité de traitement. Sophie Pochic présente les résultats d’une enquête approfondie par récits biographiques, une centaine, qui dévoilent la fabrique de l’avantage masculin dans la haute administration. La grande enquête CFDT Cadres auprès de 7000 agents de catégorie A confirmait les iné
Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

L’égalité en réformes dans les fonctions publiques
La fonction publique n’est pas exemplaire en matière d’égalité professionnelle et les transformations actuelles dans les administrations vont même à l’encontre d’une meilleure conciliation vie professionnelle, vie privée puisqu’elles génèrent une sous-estimation systématique de la charge de travail réel. Ainsi, l’effort actuel porté sur la « minorité visible » des dirigeantes ne doit pas faire oublier la situation des autres femmes cadres de la fonction publique.
Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

Engagement ou désengagement des cadres dans la crise ?
La majorité des cadres reste aujourd’hui plutôt tentée par un engagement discret, via notamment des contributions anonymes par mails ou sur des blogs, moins risquées pour son avenir professionnel. Plusieurs raisons à cet engagement ténu : peur pour son avenir personnel, méfiance envers des discours jugés trop radicaux et dogmatiques ou encore choix de la fuite en utilisant les licenciements transactionnels ou les plans de départ volontaires.
Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

Entretien avec sophie pochic risques et promesses de la mobilité internationale
La mobilité internationale apparaît comme une nouvelle norme de carrière, une figure obligée. Qu’en est-il en réalité ? Tout le monde est-il concerné ? Il y a ceux qui la demandent et ceux à qui elle est proposée, et parmi ceux-ci il y a ceux qui pourront accepter sans problème et les autres. En fonction de l’âge, mais aussi de la situation conjugale, de nouvelles lignes de tension apparaissent ainsi, qui recréent subtilement des inégalités et font émerger, derrière la figure
Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

Les cadres au cœur des réorganisations
Il est remarquable que cette recherche-action focalisée au départ sur la question du rapport individuel des cadres à leur temps de travail (sous la formulation de « l’investissement au travail ») ait au final permis aux équipes syndicales de la CFDT Cadres de soulever avec leurs collègues, syndiqués ou non, des préoccupations majeures concernant l’organisation collective du travail, ou plutôt la désorganisation du travail.
Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

Développer la recrutabilité
Les ouvrages de management véhiculent depuis les années 1990 une nouvelle rhétorique, qui essaye de remplacer la notion de « carrière » par celle « d’employabilité ». Cette apologie de la mobilité dans la flexibilité rend désormais indispensables des outils centrés sur le « projet », et leur mise en pratique par des professionnels de l’accompagnement individualisé des mobilités (les « coachs » au sens large du terme). Mais développer l’employabilité individuelle des personnes
Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

Histoires de chercheures
Sophie Pochic. La question des inégalités professionnelles était-elle légitime quand vous avez commencé vos recherches en sociologie ? Comment vous êtes-vous progressivement intéressées à cet objet de recherche ? Jacqueline Laufer. C’est au début de ma vie professionnelle que j’ai été sensibilisée à cette question, car j’avais reçu une éducation égalitaire. Mes parents ne m’ont jamais d
Jacqueline Laufer, Catherine Marry et Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait