Pour la CFDT, le management est une pratique qui peut et doit s’apprendre, mais de façon permanente. « Former les managers, c’est aussi leur apprendre à se méfier des évidences et à prendre le temps de regarder, d’écouter et d’interpréter »13. En partant du travail du manager, on peut faire trois constats à propos de l’apprentissage du management14.

Faire face aux logiques gestionnaires et comportementales

Attention également, sous un foisonnement apparent, l’offre de formation en direction des managers se limite à deux approches largement dominantes : la logique gestionnaire et la logique comportementale.

Le management est un art en situation

Le management n’est ainsi pas réductible à un ensemble de techniques21. C’est un art dans le sens où l’esprit de finesse, le sens des situations comptent autant sinon plus que l’esprit de géométrie, l’application de méthodes ou l’utilisation d’outils et la rationalité stricte. Le management est un art aussi dans le sens d’artisanat. Chaque œuvre est unique et sa qualité repose d’abord sur des savoir-faire acquis par la pratique et réinvestis intelligemment, pas de façon automatique ou répétitive : « La manière de manager des gens au travail m’appartient en propre... ». Logique ou rationalité gestionnaire, comportementale, procédurale ou normative, instrumentale, peu importe les termes : tout cela ne saurait constituer une seule réponse à la réduction ou la maîtrise de la complexité du monde dans lequel nous vivons, de l’univers de travail dans lequel vous évoluez. Au leurre du manager super-héros, censé maîtriser, dominer cette complexité, nous préférons : le jeu collectif privilégiant le di