Logo de la Revue cadres
Les nouveaux visages de l’engagement N°409
Avril 2004 - Revue n°409
Les nouveaux visages de l’engagement

Dossier

Histoires de vie
Les jeunes cadres et l’engagement
La citoyenneté et l’engagement ne sont pas des concepts nécessairement valorisés dans nos sociétés contemporaines. Dans les médias, ils sont souvent abordés sous des formes peu incitatives. Le monde politique est montré dans son aspect très formel et institutionnel, si ce n’est sous l’angle des scandales et des affaires. Le monde syndical n’est donné à voir que lors de conflits sociaux ou dans ses déchirements internes et externes. Le monde associatif, quant à lui, est rareme
Sans auteur
Lire la suite

Abonnés
L’expérience politique des jeunes
Les faux-semblants de la dépolitisation
Depuis quelques décennies, la situation globale des jeunes est le plus souvent envisagée sous l’angle de la crise, avec la mise en avant d’une crise civique qui répondrait à celle de l’intégration par le travail. Dans ce contexte, le thème de l’engagement militant est souvent perçu comme l’un des points les plus sombres. C’est peu dire que l’engagement ne ressemble plus guère à ce qu’il était dans l’immédiat après-guerre, quand l’élan de la Résistance et l’encadrement par des
Marc-Olivier Padis
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Nouvelles formes du syndicalisme
Les jeunes cadres de la CFDT
Différents de leurs aînés, en phase avec les mutations d’une société dont les représentations et les structures ont profondément évolué en quelques dizaines d’années : tels apparaissent les jeunes cadres de la CFDT, aux yeux d’un sociologue qui fréquente la confédération depuis les années 1970. De la politique à la morale, de la société à l’entreprise, l’engagement change de visage. Ses enjeux, ses lieux se déplacent. Faut-il y voir une perte d’ambition ? Tout au contraire, e
Guy Groux
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les jeunes cadres
Une autre façon de s’engager
Après la période de désyndicalisation massive des années 1970, la CFDT a entrepris une démarche intensive de développement qui a lui a permis de renouveler son tissu militant. De 1989 à 2001, l’organisation a ainsi enregistré une croissance moyenne de son nombre d’adhérents de 5 % par an. La chute des adhésions comme leur progression n’a toutefois pas été identique pour toutes les structures. Certaines fédérations professionnelles ont multiplié par cinq leurs effectifs, d’aut
Cécile Guillaume
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les quadras
Le chaînon manquant ?
Les quadras d’aujourd’hui forment-ils la « génération creuse » de l’engagement ? Occupée à élever ses enfants et/ou à construire sa carrière après des débuts professionnels émaillés d’accidents de parcours et de précarité, cette génération est sous-représentée dans les partis politiques, les syndicats et les associations où se côtoient davantage de jeunes trentenaires et de retraités. Arrivés sur le front des luttes sociales dans le sillage de leurs aînés soixante-huitards, o
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
L’héritage impossible de mai 68 mission et démission des jeunes
Mai 68 est invoqué jusqu’à aujourd’hui comme une référence indépassable, celle que l’on ressort régulièrement et dont les images sont encore vives. Comment les événements de l’époque ont-ils pu marquer les voies et les formes de l’engagement pour les générations suivantes ? Jean-Pierre Le Goff met en évidence les problèmes de transmission posés par un mouvement qui, tout en conférant durablement à la jeunesse une légitimité politique, condamne les générations suivantes à la r
Jean-Pierre Le Goff
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
L’engagement et sa mémoire
Retour sur décembre 1986
Comment une génération fait-elle la découverte de la politique ? Ceux qui ont aujourd’hui 35 ans reconnaissent dans le mouvement lycéen et étudiant de 1986 un moment fondateur. Moment ambigu, pourtant, et il n’est pas indifférent que l’on ait évoqué à l’époque une « génération morale » : lors même qu’elle rejoue la grande scène des manifs étudiantes de la décennie précédente, la génération de 1986 est déjà marquée par une forme de dépolitisation. Dans le même temps, le mouvem
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les lieux de l’action
Voies nouvelles de l’engagement étudiant
Loin des grandes idéologies porteuses d’une vision du monde, les engagements bénévoles étudiants sont aujourd’hui construits autour d’activités concrètes et personnalisées. Sous-tendues par des valeurs mais refusant leur expression par des discours, ils profitent aussi bien aux « bénéficiaires » qu’à l’individu qui les mène. A condition de prendre en compte les motivations et les attentes des jeunes militants, plutôt que de leur opposer des modèles d’engagements figés, il est
Guillaume Houzel
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Une liberté à reprendre
Le droit d’association
La liberté d’association est maintenant solidement enracinée et le monde associatif est apparemment très prospère. La loi de 1901, il faut le souligner, est d’une souplesse remarquable. Elle offre un cadre très flexible à l’organisation d’activités collectives et s’adapte à de multiples usages. Elle sert même souvent de support juridique à toute une foule d’activités qui sont à la frontière du monde de l’entreprise et de celui de l’administration. Ce bilan globalement positif
Pierre Rosanvallon
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Figures du multi-engagement
Afficher son adhésion syndicale dans un milieu professionnel hostile au syndicalisme n’est pas chose aisée pour un jeune cadre commercial. Jeune cadre commercial passé délégué syndical, Arnaud trouve à la CFDT un soutien plus pragmatique qu’idéologique : expertise économique et sociale lors de la négociation d’un plan social pour l’ensemble des salariés, solutions concrètes aux préoccupations quotidiennes des cadres comme la mise en place des 35 heures… Pour lui, l’adhésion s
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Syndiquer les jeunes
Voies et enjeux du développement
Si les actions de développement vers les jeunes salariés sont une priorité de la CFDT, c’est d’abord une question de représentativité. Alors que 21% des salariés ont moins de 30 ans, cette génération est notoirement sous-représentée dans les organisations syndicales. Si elle ne laisse pas d’être sensible à certains des thèmes que nous portons, elle semble souvent réticente à s’engager durablement. Cela pose la question du renouvellement des équipes militantes, car les baby-bo
Jacky Bontems
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Désyndicalisation, resyndicalisation
Le cas Interco
La fédération Interco a connu en 2002 sa quatorzième année consécutive de croissance, avec une progression cumulée de 177 % depuis 1989. Ce phénomène fait suite à une large période de désyndicalisation qui a touché l’ensemble des organisations syndicales. De 1976 à 1988, les syndicats français ont vu leur nombre d’adhérents diminuer de moitié. Or, la resyndicalisation qui a suivi ne se limite pas pour la fédération Interco à un simple effet de balancier : celle-ci a fait plus
Laurent Bérail
Accès restreint Lire un extrait