Logo de la Revue cadres

Gouvernance, compétitivité, environnement

354 Articles

Bruno Latour. Où suis-je ? Leçons du confinement à l’usage des terrestres
Les Empêcheurs de penser en rond, 2021. 159 pages, 15 euros
  Le livre défend une thèse simple mais inattendue : il n’y a pas un mais deux confinements. Un « petit » et un « grand » confinement. Nous espérons tous sortir du « petit » confinement mais nous devons accepter le « grand » confinement ou « confinement généralisé ». Derrière cette thèse volontairement énigmatique et présentée de façon délibérément paradoxale (avec des formules comme : depuis le début de l’ép
Marc-Olivier Padis
Lire la suite

Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques
La Découverte, 2020, 460 pages, 24 euros
Cet ambitieux travail part d’une idée simple : « la liberté a une histoire matérielle ». L’affirmation n’a rien de déterministe. Elle exprime le besoin d’intégrer l’écologie ou, tout simplement, « notre rapport à la terre » dans la réflexion politique. Dans notre histoire, l’émancipation individuelle et collective a été rendue possible par les progrès de l’abondance. Mais aussi en effaçant notre dépendance aux conditions naturelles d
Marc-Olivier Padis
Lire la suite

Naissance d’un patronat ‘‘responsable et engagé’’
L’économie sociale et solidaire en quête de représentativité patronale
Depuis 2017, l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES) est reconnue comme confédération patronale représentative au niveau « multiprofessionnel »[1] et a la capacité de signer des accords nationaux sur le champ de l’économie sociale et solidaire qui regroupe 2,3 millions des salariés. Cette organisation a réussi à s’imposer, comme nouvelle venue, dans le club très fermé des organisations patronales françaises. Comment cett
Simon Cottin-Marx et Matthieu Hély
Lire la suite

Abonnés
Crise sanitaire et société civile
Vers un tiers secteur scientifique
L’expertise scientifique a tout intérêt à se rapprocher des personnes concernées et des organisations de la société dite « civile », particulièrement dans l’analyse et le pilotage d’une crise majeure. Cette collaboration structure autant la construction des connaissances que les décisions prises.Parmi les promesses et les constats sur les causes de la pandémie et de la crise dans laquelle elle nous plonge, plusieurs portaient le message que l’expertise du « monde d’après » ne pourrait
Lucile Ottolini
Accès restreint Lire un extrait

L’économie sociale, l’un des visages de la société civile organisée
La catégorisation d’une économie à mi-chemin entre le public, les entreprises lucratives et l’action collective associative institue l’idée de société civile, définie alors moins contre l’Etat mais en acteur régulateur du social.Introuvable, la société civile pose d’emblée le problème de sa mise en forme. Elle se définit souvent de manière négative par ce qu’elle n’est pas : elle n’est ni l’État, ni le marché, ni la société religieuse, ni la société militaire. Elle peut recouvrir des m
Timothée Duverger
Lire la suite

Journal d’une conseillère CFDT engagée
Le Cese, carrefour des consultations citoyennes
  Qu’est-ce que le Cese et comment évolue t-il avec la demande sociale ?   Patricia Blancard. Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) est la représentation de la société civile organisée. Les deux orientations-clé de la mandature qui se termine au 31 mars 2021 ont été de « favoriser la cohésion sociale » et de « réussir les transitions économiques, sociales et environnementales ». Cinq ans après, ces orientations, portées
Patricia Blancard
Lire la suite

Valérie Charolles. Le libéralisme contre le capitalisme
Folio Essais, 2021, 384 pages - 9,20 euros
Cette édition revue et augmentée dans un format poche met à disposition des lecteurs une réflexion qui se propose d’échapper à l’économisme qui domine notre société. Cet économisme se présente sous la forme d’une contrainte exercée par les forces économiques qui nous condamnent à l’impuissance. À cet effet, l’ouvrage se propose d’interroger les fondements de l’économie d’abord dans les principes comptables qui régissent le fonctionnement des entreprises, constatant que le capital humai
Dominique Desbois
Lire la suite

Que nous disent les économistes sur le monde d’après ?
De la Grande Modération au Grand Confinement en passant par la Grande Récession
Dans quelle mesure la science économique peut-elle favoriser l’avènement d’un nouvel ordre international plus durable car plus équitable ? L’introduction d’une rationalité limitée incite à réexaminer le modèle néo-classique à la lumière des effets de la crise sanitaire.Proposé par James Stock et Mark Watson en 2002, le terme de Grande Modération désigne cette période de stabilité macroéconomique, débutant pour les Etats-Unis au milieu des années 1980, au cours de laque
Dominique Desbois
Lire la suite

Ingénieurs et transitions environnementales
Presses des Mines, coll. « Ingénieurs de demain », 2020. 190 p., 29 euros
  Ce livre part d’un constat simple : les ingénieurs ont tenu un rôle particulier dans la libération des 1400 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère imputables aux activités humaines. Dans la perspective d’une « responsabilité sociale de l’ingénieur », notion clé à l’École des Mines où plane encore l’ombre de Henri Fayol, les élèves ingénieurs prennent en compte ce passé, l’assument, et s’interrogent sur leur contribution à la transition environnementale. L’auteur de
Richard Robert
Lire la suite

Les chefs d’entreprise sont-ils les dilettantes du climat ?
Plusieurs enquêtes récentes mettent en évidence un profond retard des dirigeants des entreprises françaises dans la prise en compte du réchauffement climatique. Il ne s’agit plus d’un manque de sensibilisation. Ils sont désormais conscients de l’étendue du défi et de son urgence. Mais les actions qu’ils mettent en œuvre sont loin d’être à la hauteur des enjeux. Dans cet article, nous posons un diagnostic et cherchons à identifier les causes de ce décalage entre perception et acti
Martin Richer
Lire la suite