Logo de la Revue cadres
En quête d'autonomie N°471
Décembre 2016 - Revue n°471
En quête d'autonomie

Dossier

La subjectivation du travail
Entre renouveau et désalarisation
Le travail est à nouveau envisagé comme expérience d’accomplissement de soi. Mais les formes d’emploi se diversifient et se singularisent. Comment articuler la subjectivation du travail, la cohésion sociale et les nouvelles formes d’activités ? Bref regard rétrospectif. Il y a vingt-cinq ans, on croyait venue l’heure du reflux massif du travail1. Dans un livre provocateur, Guy
Jacques Le Goff
Lire la suite

Le travail entre valeur réelle et charge comptable
Pourquoi accordons-nous confiance aux chiffres pour valoriser l’engagement professionnel ? Comment faire du travail une valeur qui compte dans l’entreprise ? Comment va le travail ? La question n’est pas anodine, alors que l’emploi se délite et que l’activité s’intensifie sous la pression financière. Il me semble que ce qui caractérise le plus l’état du travail aujourd’hui, c’est la tension, une te
Valérie Charolles
Accès restreint Lire un extrait

L’autonomie contre l’individualisme
Pouvoir d’agir et capacité à coopérer
L’autonomie se construit. Une politique de l’individu pour développer les capacités de chacun en situation. Faire advenir la puissance d’agir des individus en construisant des collectifs, en luttant contre le narcissisme et la mise en concurrence généralisée. L’autonomie est au cœur des réflexions contemporaines sur le management. Valeur positive, elle évoque la latitude pour s’exprimer et agir, la confiance 
Jean-Marie Bergère
Accès restreint Lire un extrait

Donner des appuis pour être autonome
Les conditions de l’empowerment
Entre individualisation, personnalisation, assistanat ou même prescription, en quoi les appuis professionnels permettent-ils d’acquérir une capacité d’action, de s’émanciper ? Pour Danielle Kaisergruber, le déploiement des dispositifs ne garantit pas en soi la qualité de l’accompagnement. De quels appuis a-t-on besoin dans son parcours ? Ils sont différents selon la situation de la carrière. Mais les problèmes qui se posent
Danielle Kaisergruber
Accès restreint Lire un extrait

Ambiguïtés et paradoxes de l’entreprise ‘‘libérée’’
Le management humaniste en questions
Les effets paradoxaux des promesses d’émancipation de l’entreprise libérée à l’aune des vécus de terrain : supprimer les chefs n’équivaut pas à libérer les sujets, ni leur parole. Que dit pour vous l’engouement médiatique sur l’entreprise dite « libérée » ? Hélène Picard. Les entreprises dites « libérées » ont le vent en poupe, notamment auprès de managers et de dirigeants
Hélène Picard
Accès restreint Lire un extrait

En quête de modèle managérial
Du contrôle à la régulation
A la demande de reconnaissance et d’autonomie des salariés, l’entreprise ne peut décréter une liberté et une responsabilité sans créer des nouveaux modes de régulation managériaux. Le consensus a grandi ces dernières années chez ceux qui sont dans l’entreprise ou qui l’analysent : le modèle organisationnel et managérial dont nous avons hérité n’est plus adapté aux enjeux de ce début de vingt et unième siècle
Gilles Verrier
Accès restreint Lire un extrait

Décloisonner l’organisation pour redonner sa place au management
IDée Consultants accompagne des entreprises sur le management, la gestion de l’emploi et le dialogue social. L’analyse fine et précise d’Yves Pinaud. L’entreprise est aujourd’hui de plus en plus un maillage de processus qui visent surtout à piloter par le haut et ce faisant à réduire l’incertitude, à garantir les bonnes réponses, à limiter les erreurs possibles. On retrouve ces processus à tous les étages de l’entreprise et en pa
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Le choix d’une organisation innovante
Retour sur les groupes semi-autonomes en Suède
L’entreprise libérée comme source de bien-être au travail : une idée neuve ? Retour sur l’histoire de l’organisation en groupes semi-autonomes chez Volvo. Le concept « d’entreprise libérée » connaît un écho médiatique important. Toutefois, ce concept tend à ignorer une forme d’organisation du travail oubliée, l’organisation en groupes semi-autonomes, développée, entre autres, par les entrepris
Gregor Bouville
Accès restreint Lire un extrait

Le taylorisme n’est pas mort
L’extension sans fin de la rationalité managériale
Frederick Taylor n’est pas seulement le père de l’organisation scientifique du travail. Sa pensée infuse l’ensemble du management moderne, de la chaîne d’assemblage au coaching 2.0. « Le taylorisme, c’est fini », entend-on souvent depuis les années quatre-vingt. Mes recherches montrent que ce n’est pas vrai. Certes, on parle maintenant moins de travail à la chaîne que de qualité, de communicati
Thibault Le Texier
Accès restreint Lire un extrait

Journal

Harry potter au pays des managers
Face au travail de plus en plus abstrait, dématérialisé, désincarné et symbolique, le manager est-il devenu une sorte de magicien ? Aurélie Dudézert est professeur des Universités en Sciences de Gestion, IAE de Poitiers, Laboratoire CEREGE, Univ. de Poitiers. Chez moi au dîner. Je demande à mon fils ce qu’il a fait à l’école et comment cela s’est passé. Après me l’avoir raconté, il se tourne vers moi : « Et toi
Aurélie Dudézert
Lire la suite

Le facility management, secteur emblématique de la mutation servicielle
L’externalisation croissante des services généraux, ces activités qui ne sont pas le cœur de métier de l’entreprise a créé un véritable secteur, peu connu du grand public en tant que B to B. L’émergence du facility management (FM) est une illustration de la mutation de nos économies vers des logiques systémiques servicielles, intégrant le développement durable et les opportunités de la digitalisation. Pour une performanc
Xavier Baron
Lire la suite

Réinventer le progrès
Laurent Berger, Pascal Canfin : entretiens avec Philippe Frémeaux Les Petits matins, 2016, 164 pages, 14 euros
Au début des années soixante-dix, Maxime Le Forestier avait imaginé un dialogue intergénérationnel : « ce monde, je l’ai fait pour toi, disait le père. Je sais, tu me l’as dit déjà, disait l’enfant. Je ne t’en demandais pas tant ! Il est foutu et je n’ai plus qu’à le refaire, un peu plus souriant, pour tes petits enfants… ». Aujourd’hui, c’est un autre dialogue sur l’avenir du monde que Réinventer le progrès nous pro
Jean de Bruges
Lire la suite

Refaire le monde... du travail
Sandrino Graceffa, Editions Repas, 2016, 112 pages, 10 euros
Construit à partir d’une expérience vécue, Sandrino Graceffa, directeur de SMart, une des plus grandes coopératives de travailleurs en Europe, explique de façon très concrète le lien entre crise, mutation de l’emploi et protection sociale. L’ouvrage bénéficie d’une connaissance profonde du terrain et d’une expérimentation sociale qui donne toute son importance à la proposition de réforme sociale. De nouvelles formes d’emploi, choisies o
Ute Meyenberg
Lire la suite