Les managers aiment manager ! Ils sont aujourd'hui en moyenne presque 77 % à être satisfait ou très satisfait) mais légèrement moins qu'en 2013 (Plus de 80 %). Et plus ceux du privé (77,87 %) plus que ceux du public (75,36 %). Alors qu'un manager sur deux était satisfait de la reconnaissance de ses responsabilités, ils sont seulement un peu plus de 44 %. Le soutien de sa hiérarchie est tout juste majoritaire dans le privé il ne l'est plus dans a fonction publique, l'appui de la formation continue pour l’aider à manager chute de 55 à 46 % en moyenne mais est plus performant dans le public (+49 %). A peine plus de 30 % en moyenne (contre 45 %) le sont en ce qui concerne l’appui des ressources humaines ce qui corrobore le questionnement de la CFDT Cadres : où sont les RH ? Cela est d'autant plus vrai dans les FP où seuls 26 % sont satisfaits contre plus de 32 % dans le privé – un taux catastrophique.

Ils manquent de plus en plus de lieux et temps de partage sur le travail où la situation dans le public n'est satisfaisante que pour un peu plus de 37 % des cadres. Les espaces de dialogues où les managers pourront discuter entre pairs sont donc à mettre en place.

Un manager sur deux manque de marges de manœuvre pour organiser le travail de son équipe ou pour piloter les projets, pour organiser son temps de travail, pour évaluer les personnes et les aider dans leur parcours professionnel ou pour recruter ou intégrer les nouveaux arrivants – on passe de 58 % à près de 72 %. La situation est à chaque fois plus dégradée dans les fonctions publiques, sauf pour évaluer les personnes où 42,65 % des personnes sont satisfaite dans la FP contre 40,89 % dans le privé.

On peut donc dire si l'on veut attirer