Logo de la Revue cadres
Le travail en débats N°468
Mars 2016 - Revue n°468
Le travail en débats

Dossier

Quand la parole prend corps
Le droit d’expression, c’est celui d’être reconnu en tant que personne dans l’entreprise. Un droit individuel mais qui se construit collectivement. Les travaux de Jacques Le Goff montrent une histoire sociale rythmée par la recherche de l’émancipation des travailleurs à l’égard du contrat de subordination et de conditions de travail intenses, voire à l’institutionnalisation de la parole. On n’arr&
Jacques Le Goff et Laurent Tertrais
Lire la suite

Une parole en proximité avec le travail
Une certaine représentation rationnelle ou idéalisée du travail biaise les relations entre les différents acteurs de l’entreprise. Souvent en distance, managers, représentants, ressources humaines peinent à faire place à la parole en proximité avec le travail. C’est la qualité de la communication en entreprise qui est en jeu. La question de la parole au travail fait écho aux années quatre-vingt : à la suite
Vincent Brulois et Jean-Marie Charpentier
Accès restreint Lire un extrait

Du silence organisationnel au débat structuré sur le travail
La qualité de l’expression sur ce que l’on travaille – gestes, sens, métier – est bénéfique autant pour le salarié, manager ou non, que pour la performance de l’entreprise. L’exemple du service commun d’ERDF et GrDF qui illustre la notion de silence organisationnel et des moyens de dépasser l’absence de dialogue. La mise en place d’une « discussion sur le travail » apparaît comme une voie de renouvellem
Raoni Rocha
Accès restreint Lire un extrait

Une nouvelle approche des conditions de travail
La QVT régénère la politique de santé au travail en questionnant l’organisation de l’activité. Mais aller au-devant de la prévention est exigeant pour les directions comme pour les représentants des salariés. Le regard de Thierry Lebey, membre du Bureau national CFDT Cadres et du réseau confédéral « santé au travail ». La qualité de vie au travail (QVT) est une notion plus large que la santé au travail car elle est liée à l’organ
Thierry Lebey
Accès restreint Lire un extrait

Quand les salariés délibèrent sur l’organisation du travail
L’Anact accompagne les entreprises dans leurs projets de transformation en se gardant d’y importer une méthode externe. Julien Pelletier justifie le sens d’une démarche de mise en débat du travail par les salariés eux-mêmes et avec le souci de l’expérimentation. L’amélioration de la qualité de vie au travail est ici vue comme une opportunité d’améliorer la performance globale. La qualité de vie au travail fait dé
Julien Pelletier et Laurent Tertrais
Lire la suite

Une opportunité pour se pencher sur le management du travail
La démarche QVT est l’occasion pour les consultants d’interpeller les entreprises sur la qualité du travail et de son management. Le témoignage d’un cabinet qui affiche ses convictions professionnelles. IECI est un cabinet, organisé en coopérative, et spécialisé dans la conduite de changements complexes et délicats. Il intervient en co-construisant les solutions avec les acteurs qui auront à les faire vivre : dirigeants, enc
Francis Back-Posta et Nicolas Parmentier
Accès restreint Lire un extrait

Une pratique syndicale sur le travail
La fédération générale des mines et de la métallurgie (FGMM) défend une démarche de mise en débat du travail qui associe tous les acteurs de l’entreprise. Jean-Luc Collin présente ce qui demeure une expérience, mais qui se veut pilote pour renouveler le dialogue social au service des salariés. La fédération a initié, suite à l’accord interprofessionnel sur la qualité de vie au travail (QVT)
Jean-Luc Collin
Accès restreint Lire un extrait

L’analyse du travail au service du développement de compétences
Le lieu de travail peut-il constituer un vecteur efficace pour soutenir le développement professionnel et personnel des salariés ? De multiples courants analysant les liens entre travail, emploi et formation fournissent des éléments de réponse. De l’éducation permanente à la formation continue L’éducation permanente, telle qu’elle se développe dès les années soixante, s’affranchit d’une conception de la formation visant
Laure Endrizzi
Accès restreint Lire un extrait

Une politique d’emploi à l’écoute du travail
L’analyse de l’activité est un passage obligé avant toute décision touchant à l’emploi et à l’organisation du travail. Pour Paul Santelmann, les choix en matière d’emploi et de formation doivent repartir des besoins et de la réalité des salariés. Les nombreuses études et statistiques publiques en sont des outils légitimes. La focalisation sur le chômage de masse a relativisé l’attention portée au travail et à ses
Paul Santelmann
Accès restreint Lire un extrait

Journal

Aux origines de notre syndicalisme
Il y a quelques mois, la CFDT Cadres a célébré les soixante-dix ans de la création, à la Libération en 1944, de la FFSIC (Fédération française des syndicats d’ingénieurs et cadres CFTC qui deviendra CFDT en 1964). Nous avons dans une précédente revue (n°463) publié la première partie de la rétrospective de cette fédération présentée par Michel Rousselot. Il montrait comment s’était alors constitué un syndicalisme des ingénieurs et cadres, avec de nouvelles formes de négociations colle
Michel Rousselot
Lire la suite

Tout ça, c’est de la com’
Dans les entreprises de dimension moyenne et grande, chacun d’entre nous a au moins une fois assisté à la grand-messe du patron, celle où il présente les résultats économico-financiers de l’exercice échu. Dans les entreprises de dimension moyenne et grande, chacun d’entre nous a au moins une fois assisté à la grand-messe du patron, celle où il présente les résultats économico-financiers de l’exercice échu. A la sortie, alors que vous vous étonnez
François de Maigret
Lire la suite

Quel management pour concilier performances et bien-être au travail ?
Un livre collectif (chefs d’entreprises, managers, études de cas, chercheurs, syndicalistes) qui témoigne que la compétitivité peut passer par un accroissement de la qualité, voire une augmentation de la valeur apportée au client. Cela suppose la recherche de la performance en matière de coopération, d’innovation et d’offre de services. Comment remplacer les prescriptions et les contrôles par un management de qualité, le développement des compétences d
Ute Meyenberg
Lire la suite

La comédie humaine du travail. de la déshumanisaton taylorienne à la sur-humanisation managériale
Le métier protège le travailleur. En voulant mobiliser la personnalité entière et en utilisant comme ressource que le registre personnel, le travailleur est mis à nu et devient vulnérable. L’entreprise exige une adhésion totale de la personne aux dépens de sa professionnalité. D. Linhart propose un retour sur les théories tayloriennes, en passant par l’atelier des méthodes et aux usines fordiennes. L’organisation scientifique du travail avait pour but
Ute Meyenberg
Lire la suite

Ingénieur aujourd’hui
Le métier d’ingénieur dans une société devenue moins industrielle exige de déployer des compétences éloignées des savoirs technologiques. Voilà une tension avec le maintien de savoirs scientifiques. La population des ingénieurs, qui ne fait que croître, est très diversifiée. On y compte autant de super-techniciens que de managers. « La place des ingénieurs dans la société ne paraît plus aussi évidente que par le passé. L’attrait social pour le
Laurent Tertrais
Lire la suite