Logo de la Revue cadres
Stratégies, gestion, performance N°407
Octobre 2003 - Revue n°407
Stratégies, gestion, performance

Dossier

Réformer la gestion publique les leçons étrangères
Contrairement à l’immobilisme qui a prévalu en France depuis de nombreuses années, la gestion publique a évolué en profondeur dans la majorité des pays industrialisés. Un nouveau modèle, fondé sur la recherche de la performance, se diffuse et tend même à s’ériger en norme au plan international. Ce mouvement de modernisation concerne aussi bien des pays comme le Royaume-Uni et les Etats-Unis, où la pensée libérale a marqué la conception du rôle de l’Etat, que des pays de tradi
Henri Guillaume
Lire la suite

La loi organique relative aux lois de finances objectifs et démarches
La loi organique relative aux lois de finances du 1er août 2001 (LOLF) remplace l’ordonnance organique du 2 janvier 1959. D’un point de vue strictement technique, ce texte, comme celui qu’il remplace, n’a que deux finalités fondamentales : définir les modalités selon lesquelles le Parlement autorise les dépenses de l’Etat, et régler les relations entre pouvoir exécutif et pouvoir législatif pour l’adoption et la gestion du budget de l’Etat. Ce sont là des
Sophie Mahieux
Accès restreint Lire un extrait

Le vocabulaire de la loi
Loi de finances Les lois de finances déterminent la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État, compte tenu d’un équilibre économique et financier qu’elles définissent. Cette définition de l’ordonnance organique de 1959 a été reprise par la Loi organique relative aux lois de finances du 1er août 2001. Le projet de loi de finances (PLF) est le texte déposé par le gouverneme
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Une révolution peut en cacher une autre
La LOLF et la gestion de la fonction publique
La loi organique du 1er août 2001 n’est pas une réforme budgétaire : c’est une révolution de la gestion publique dans son ensemble. Si l’on en croit l’expérience internationale, ce n’est que dans une dizaine d’années que nous en prendrons toute la mesure, qui dépendra évidemment en partie de la qualité du travail d’élaboration des programmes et des indicateurs de résultats et de l’autonomie réelle qui sera, in fine, laissée aux gestionnaires. Mais ce qui
Anne-Marie Leroy
Accès restreint Lire un extrait

L’hôpital se réforme
Management et allocation de ressources
La canicule de l’été 2003 a mis le dispositif sanitaire français à rude épreuve, au moment où le ministre qui en a la charge affichait l’ambition de le réformer profondément. L’hôpital notamment devait évoluer vers une gestion interne modernisée (la nouvelle gouvernance), bénéficier d’un nouveau mode d’allocation de ressources (la tarification à l’activité) et s’affranchir d’un certain carcan législatif et réglementaire, par exemple en matière de planification (changements à
André Fritz
Accès restreint Lire un extrait

Perfomance et décentralisation
Politiques territoriales et gestion des villes
De nombreuses cérémonies ont marqué, en 2002, le vingtième anniversaire des lois de décentralisation. Les débats politiques, très vifs, qui avaient présidé à la naissance de ces textes semblaient bien lointains. Le moment apparaissait, au contraire, propice pour engager un approfondissement de la décentralisation à la française. Las ! Quelques mois et quelques manifestations plus tard, le consensus avait volé en éclat : oublié, « le nouveau souffle qui avait libéré les énergi
Gilles Suignard
Accès restreint Lire un extrait

Gouvernance des entreprises publiques
Quel rôle pour l’Etat actionnaire ?
L’été a été riche sur ce sujet, avec la publication du rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur la gestion des entreprises publiques présidée par Philippe Douste-Blazy et l’annonce de la prise de participation par l’Etat de 30 % du capital d’Alstom. D’un côté, l’idéologie libérale d’un rapport qui promeut l’autonomie des entreprises publiques en vue de leur privatisation, de l’autre un dossier où l’interventionnisme d’Etat, justifié par le pragmatisme économique,
François Muller
Accès restreint Lire un extrait

Pour une nouvelle gouvernance économique et sociale
Gouvernance mondiale, gouvernance économique, gouvernance d’entreprise : si la question de la gouvernance n’est pas nouvelle, force est de constater qu’elle a fait l’objet de nombreuses analyses et de diverses déclarations ces derniers mois. L’affaire Enron et ses suites, les différents scandales financiers tant aux Etats-Unis qu’en France ne sont bien sûr pas étrangers à cette situation. Initiatives pour plus de transparence financière, loi de sécurité financière en France d
Jean-Paul Bouchet
Accès restreint Lire un extrait

Nouvelles normes comptables
Risques et enjeux d’une petite révolution
La comptabilité peut être envisagée comme un outil de gestion, mais c’est aussi, plus traditionnellement, un instrument destiné à effectuer la reddition annuelle des comptes d’une entreprise. Jusqu’à présent, les actionnaires et les marchés s’intéressaient plutôt à cette reddition annuelle, même si des échéances semestrielles, puis trimestrielles, avaient commencé à être prises en compte. La comptabilité de gestion était plutôt utilisée en interne, par le management. Les nouv
Michel Aglietta
Accès restreint Lire un extrait

La juste valeur existe-t-elle ?
Les parties prenantes en débat
A l’hypothèse théorique de la pure transparence, du marché parfaitement fluide qui fondent et d’une certaine façon légitiment la vision anglo-saxonne, s’oppose une conception européenne déplaçant le point de vue. Contribuer à optimiser le système en éclairant ses zones d’ombre est assurément souhaitable, mais cette approche technique ne rend pas compte des exigences politiques de la régulation à l’Européenne, qui suppose la prise en compte de toutes les parties prenantes. L’i
Bernard Colasse
Accès restreint Lire un extrait

Le conseil d’administration
Un équilibre introuvable ?
Lieu central du pilotage des entreprises, le conseil d’administration reste un cercle mal connu des salariés, alors même qu’ils y sont représentés. Les débats récents sur la gouvernance d’entreprise et les pratiques comptables ont permis l’émergence d’interrogations portant sur les pratiques et la composition des conseils, en particulier ceux des grandes sociétés cotées. Nicolas Véron nous aide ici à faire le point sur ces débats, en relevant quelques-unes des faiblesses stru
Nicolas Véron
Accès restreint Lire un extrait

Quand le ce fait de l’audit
L’apport des cabinets spécialisés
L’activité de conseil aux Comités d’entreprise commence dans le flou artistique des textes de 1946, qui en créant les CE ne leur ont donné que des prérogatives limitées. Peu à peu cependant, une jurisprudence se constitue, sur la base de procès qui permettent à la fois de cadrer les pratiques et de les affirmer. Les lois Auroux, en 1982, posent enfin les cadres d’intervention des CE dans la vie de l’entreprise, en les inscrivant dans le Code du Travail. Reste à les exercer...
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

Evaluation de la performance
L’ordre social à l’épreuve
On sait depuis les travaux de J.S. Adams, prolongés de nos jours par les recherches relatives à la « justice organisationnelle », que le sentiment d’équité est essentiel à l’implication et au bien-être des personnes. Dans les entreprises, il est à la source de la légitimité et de la pérennité de l’ordre social. La mesure comptable a souvent été considérée comme l’une des clés de cette légitimité : elle permet notamment d’augmenter la confiance dans la rationalité des décision
Annick Bourguignon et Ève Chiapello
Accès restreint Lire un extrait

Journal

Le brésil à l’heure de la réforme, suite...
Agamenon Oliveria appartient au principal syndicat d’ingénieurs brésilien, Federação Interestadual de Sindicatos de Engenheiros (Fisenge). Leur programme? « Articuler et coordonner l’action de leurs syndicats affiliés, représenter et défendre les professionnels et contribuer à la construction d’une société juste, fraternelle et solidaire dans un Brésil souverain, auto-suffisant et démocratique. » On a l’im
Sans auteur
Lire la suite

Un accord à cinq pour la formation professionnelle
Les partenaires sociaux viennent de signer l’accord national interprofessionnel du 20 septembre 2003, au terme d’une négociation initiée il y a 3 ans, interrompue en 2001 par la volonté patronale et enfin reprise au début de l’année 2003. C’est un accord fondateur et historique. Fondateur, cet accord crée des droits individuels nouveaux, garantis collectivement, avec des mesures d’accompagnement favorisant une lia
François Fayol
Lire la suite

Ethique et responsabilité sociale des scientifiques
Quel programme d’action pour les organisations syndicales ?
Une rencontre internationale récente, réunissant à Copenhague une trentaine d’organisations professionnelles et syndicales d’ingénieurs et de scientifiques, a fait de « l’éthique et de la responsabilité sociale » un de ses cinq thèmes de réflexion1. En juin dernier, c’est un atelier Pugwash qui s’est penché sur une problématique similaire2. En septembre, c’est l’APSAB (A
Anousheh Karvar
Lire la suite

Peut-on former les cadres dirigeants ? l’apport de la recherche
L’Harmattan, 2003. 305 pages, 24,40 euros
Cet ouvrage relate le retour d’expériences d’une dizaine de professeurs d’HEC sur la formation continue pour les cadres dirigeants. Chacun y apporte sa conviction et restitue l’essentiel des objectifs de l’enseignement dispensé. On retiendra surtout le travail réalisé sur la prise de décision. Les différents regards et propositions de méthodologie pour aider les cadres dirigeants à augmenter leur capacité en ce domaine convergent
Michèle Bosoni
Lire la suite

Temps, travail et modes de vie
PUF, « Sciences sociales et sociétés », 2003. 227 pages, 26 euros.
Issu de recherches empiriques récentes menées dans différents secteurs d’activité, ce livre propose une analyse fine des transformations du temps, du travail et des modes de vie dans nos sociétés contemporaines. L’auteur propose au lecteur un cheminement réflexif sur les transformations des temps sociaux qui composent la vie des personnes et des différents groupes sociaux, en les replaçant dans l’histoire du long terme. Même si l
Michèle Dupré
Lire la suite

L’entreprise et les libertés du salarié. du salarié-citoyen au citoyen-salarié
Liaisons sociales, « Droit vivant », 206 pages, 2003
L’époque n’est pas si lointaine où la question des libertés et droits fondamentaux dans l’entreprise ne revêtait, pour bien des chefs d’entreprise, rigoureusement aucun sens. « Dans l’entreprise, estimaient-ils, on n’est pas là pour bavarder, échanger ou débattre. Il y a des lieux pour cela…! ». Conséquence : le statut de citoyen se dissolvait dans celui de salarié. On n’en est plus là, Dieu merci ! Longtemps
Jacques Le Goff
Lire la suite