Logo de la Revue cadres
Management, un terrain à reconstruire N°445-446
Septembre 2011 - Revue n°445-446
Management, un terrain à reconstruire

Dossier

Entretien avec olivier favereau et armand hatchuel management et financiarisation
Des entreprises « déformées »
La « grande déformation » de l'entreprise, engagée il y a trente ans avec la financiarisation de l'économie, a eu des répercussions immenses sur le management. Ce mouvement a occulté la relation manager-salarié au profit de la relation actionnaire-manager. Or, il ne s'explique, ni se justifie en droit. Il faut donc inventer aujourd'hui une nouvelle forme politique et juridique pour faire fonctionner l'entreprise. Le manager pourrait alors retrouver sa place entière à l'intéri
Olivier Favereau et Armand Hatchuel
Lire la suite

La taille de l’entreprise
Un déterminant fort des pratiques managériales
35 années de vie professionnelle permettent d'approcher des réalités très différentes en termes de pratiques managériales. Selon la taille de l'entreprise, la nature de son activité et son degré d'autonomie, les marges de manœuvre du manager varient beaucoup. Dans cet article, Jean-Paul Bouchet revient sur un parcours professionnel riche, véritable support de son action syndicale auprès des managers. Les aléas et
Jean-Paul Bouchet
Lire la suite

Abonnés
Entretien avec dominique olivier le sauvetage de l’usine bosch de vénissieux
Récit d’une aventure managériale
En 2009, l'usine Bosch de Vénissieux, qui occupait plus de 600 personnes, devait fermer. Mais grâce à une aventure managériale assez unique en France et dans laquelle la CFDT a joué un grand rôle, l'usine et ses emplois ont été sauvés. Bosch est une entreprise allemande, habituée au dialogue social, et c'est une fondation, non cotée en bourse. Autant d'éléments qui peuvent expliquer la réussite de ce sauvetage. Qu
Dominique Olivier
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les cadres et l’indigestion
Une courte histoire managériale
Le cadre des années 50 était classiquement un homme de l'organisation, fidèle toute sa vie active à la même entreprise. Ce modèle a pris fin dans les années 70, lorsque la « théorie de l'agence », qui offre une place de choix aux actionnaires, est devenue dominante, ouvrant la voie aux excès des pratiques gestionnaires et au nomadisme des cadres. Le privilège de l’âge permet de se retrouver témoin d’une histoire i
Jean-Michel Saussois
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
La lean administration un choix managérial dangereux
L'administration française est invitée à passer à la Lean administration, ou administration « agile », « mince », alors que dans le privé, ses principaux instigateurs, comme Toyota, l'ont abandonnée voici près de 15 ans, cette méthode de management s'étant révélée inefficace et néfaste pour la santé des salariés. Faire toujours plus vite avec des moyens réduits, subir sans cesse le contrôle du travail par les indicateurs, autant de facteurs qui créeront de la souffrance au tr
Annie Chemla-Lafay
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Pour un renouveau du management de proximité
En cohérence avec ses convictions et ses valeurs
La CFDT Cadres a lancé un groupe de travail sur le management, plus spécialement consacré aux managers de proximité. Ni bourreaux, ni victimes, comme certains aimeraient parfois le faire croire, ces derniers n'ont pas un rôle facile. Ils sont des rouages, témoins et acteurs des fortes évolutions des attentes des salariés, du travail et du management. Ils sont à la croisée du métier, du management et de la gestion des ressources humaines. Autant de difficultés qu'un bon outill
Bernard Jarry-Lacombe
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Gestion des polarités
Dilemmes et paradoxes
Dans le dilemme quotidien de recherche d'un juste équilibre entre temps de travail et temps personnel, les cadres arbitrent le plus souvent en faveur du temps de travail. Ils aggravent ainsi, bien malgré eux, leurs frustrations et le stress contre lesquels ils se battent si courageusement chaque jour. C'est un vrai cercle vicieux contre lequel on peut lutter en suivant une démarche méthodique. Sommes-nous obligés
Dino Ragazzo
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
La santé au travail
Un axe de prévention global
La santé au travail est un thème de plus en plus important pour le législateur. Pour les entreprises, il y a tout intérêt à développer des actions préventives : en préservant la santé des salariés, elles travaillent aussi à une meilleure santé économique pour elles-mêmes. La prévention des risques psychosociaux, le bien-être et l’efficacité, la santé et le stress au travail, le travailler mieux pour vivre mieux, l
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Le travail à coeur ouvert
Un manque préoccupant de ressources organisationnelles
La démocratie est absente des prises de décision dans les entreprises. Cette approche organisationnelle conduit à isoler les personnes plutôt qu'à s'interroger sur les situations fragiles. Les syndicats peuvent remédier à cette situation en recentrant leur action sur le rapport des salariés à leur travail et l'évolution du travail. Invités par l’Observatoire des cadres le 22 juin 2011, Yves Clot et
Pierre Boisard
Accès restreint Lire un extrait

Journal

L’égalisation des salaires des femmes et des hommes
Vers une autre voie
Le différentiel de salaires entre les hommes et les femmes est d'environ 25%. Une partie de ce différentiel (5 à 7%) reste inexpliquée quand on a effacé les conséquences des différences d'emploi et de temps de travail. C'est souvent sur cette partie inexpliquée que se focalisent les débats. Pourtant les 18% explicables ne sont pas plus acceptables. L’écart des salaires entre les hommes et les femmes, toujours très
Monique Boutrand
Lire la suite

Travail, les raisons de la colère.
Le Seuil, mars 2011. 316 pages, 21 euros.
Repenser le rôle des cadres dans les organisations privées et publiques ressemble à une gageure tant le sujet est rebattu. Le récent livre de Vincent de Gaulejac « Travail, les raisons de la colère » a l’immense mérite de s’y attaquer en lien avec la question du mal-être au travail, mal-être vu « comme un phénomène social total qui révèle des transformations structurelles de notre société ». L’analyse des faux semblants d’une
Jean-Marie Bergère
Lire la suite

L’entrepreneur « force vive » du capitalisme
Editions Benevent, 2010. 145 pages. 14 euros
On raconte que l’ex-Président George W. Bush aurait dit un jour : « Regardez les Français, ils n’ont même pas de mot dans leur langue pour dire « entrepreneur » ! ». S’il lit le livre (pas trop long !) de Sophie Boutillier et Dimitri Uzinidis, tous deux professeurs à l’Université du Littoral Côte d’Opale, l’ex-président américain y apprendra au contraire, que les économistes français, notamment Jean-Baptiste Sa
Marian Wielezynski
Lire la suite

Code annoté européen de la protection sociale
Quatrième édition, Collection les codes RF ; Groupe Revue Fiduciaire – 2010, Paris
Il y a plus de vingt ans, lors de la quatrième conférence des ministres européens responsables de la sécurité, qui s’est tenue à Lugano du 12 au 14 avril 1989, les ministres sont convenus à cette époque que « le niveau de protection atteint par les systèmes de sécurité sociale doit être préservé, voire amélioré, et ce pour leur permettre de continuer à remplir leur rôle de protection de la santé et de garantie de ressources.&nb
Günter Nagel
Lire la suite

Capitalisme : un dieu sans bible. idées reçues sur le modèle économique dominant.
Editions Le Cavalier Bleu, Paris, 2011.
Le livre aurait pu s’intituler : le capitalisme pour les nuls. La couverture donne le ton : un portrait de Mao Tsé-Toung portant un bandeau et une paire de baskets marqués ostensiblement du logo de la marque Nike. Le fil directeur du livre - qui emprunte au titre de la collection - est de revenir sur les principales idées reçues concernant le capitalisme, son origine, sa dynamique, ses bienfaits et ses méfaits. Suivent 1
Yves Chassard
Lire la suite

Ce que travailler veut dire une sociologie des capacités et des parcours professionnels
Economica, 2011. 230 pages, 29 euros.
Pour étudier la flexibilité, les sociologues se sont concentrés sur les politiques sociales mises en œuvre au moment de la transition entre deux emplois. Pourtant, le discours normatif sur la « flexibilité » produit aussi des effets concrets dans le travail et sur les possibilités de développement qu’il offre. Ce sont ces effets sur le lieu d’exercice du travail (l’entreprise) que Bénédicte Zimmerman se propose d’étudier dans cet ouvrage, en
Camille Dupuy
Lire la suite