Logo de la Revue cadres
Crises et régulation sociale N°484
Mars 2020 - Revue n°484
Crises et régulation sociale

Dossier

Une société éclatée
Polycentricité de la régulation sociale
Etat omniprésent mais multiplication des acteurs locaux, prescription continue de normes mais développement des régulations conventionnelles ou informelles. Comme dans l’entreprise, attendue désormais pour mieux réguler le travail, la sphère publique oscille entre société bloquée et émergences de nouvelles structures sociales. La démocratie sociale à la française n’en finit plus de s
Guy Groux
Lire la suite

De la diversité des luttes sociales
Entre retraites et gilets jaunes
Plus ou moins radicaux, exprimant des craintes ou épousant des tendances nouvelles, les mouvements sociaux ont besoin d’acteurs pour structurer les mobilisations le plus souvent éphémères.Comme souvent dans l’histoire, les mobilisations contemporaines, ne serait-ce qu’en France, sont difficiles à analyser, et leur sens n’a rien d’évident. Pour y voir clair, une démarche de type sociologique peut présenter un certain intérêt. &nb
Michel Wieviorka
Lire la suite

Le paradoxe de l’accord collectif
A l’écoute du jeu social
Comme les grandes grèves, le jeu institutionnel entre partenaires sociaux et avec le pouvoir exécutif ne détermine pas forcément les relations professionnelles et les transactions réciproques locales qui dessinent elles une autre réalité du jeu social que celle, plus apparente, de l’espace politique.D’un côté, une immaturité persistante de notre démocratie sociale, observée au prisme des r
Christian Thuderoz
Lire la suite

Abonnés
Repenser l’offre syndicale
En ces temps de réformes, de transformations et de ruptures sur le terrain social, il n’est pas inutile et même plutôt salutaire de penser l’offre syndicale. Les nouvelles luttes sociales - environnement, climat, pauvreté par exemple - portent des revendications radicales, des choix de société, et sur la forme épousent également des modes d’action qui nous bousculent, nous, syndicalistes. La CFDT, qui a toujours été un syndicat de société (notre slogan « vivre et travailler au pays 
André Milan
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Le Cese, un levier pour la prise en compte de la société civile dans l’élaboration des décisions
La troisième assemblée constitutionnelle reprend peu à peu une place dans l’espace politique institutionnel. Par la diversité de sa composition et la souplesse de son fonctionnement, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) fait émerger une parole légitime et organisée de la société civile, ouverte désormais aux citoyens. L’apport de cette double expertise d’usage a pour but d’e
Dominique Gillier
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Représenter la société civile
Regard sur l’histoire des corps intermédiaires en République
La tradition républicaine française de l’Etat oscille entre un jacobinisme amendé et des corps intermédiaires contrôlés, nourrissant l’ambiguïté de la représentation économique et sociale dans l’espace politique.La France « jacobine » serait hostile aux corps intermédiaires ! Cette antienne souvent entendue et parfois actualisée à des fins politiques ne recoup
Alain Chatriot
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les impensés de la valorisation des acquis de l’expérience syndicale
Le consensus autour de la reconnaissance des parcours syndicaux masque des inégalités dans l’accès aux dispositifs de valorisation et une difficulté à penser la carrière professionnelle des syndicalistes.La loi du 20 août 2008 sur la représentativité syndicale a mis la question de la carrière des militants à l’agenda, en fixant une obligation de négocier pour les entrepr
Cécile Guillaume
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Une démocratie d’entreprise bouleversée
Pas de régulation sociale sans rapport de force équilibré
Les règles de dialogue social dans l’entreprise et dans la branche ont été transformées par plusieurs réformes successives depuis près de dix ans. Une certaine brutalité au risque d’en contredire la visée. Peut-on renforcer le dialogue sans épauler les acteurs ? Quel est l’impact social pour les salariés et leur condition d’emploi ? On ne change pas la vie par ordonnances.
Christophe Clayette
Accès restreint Lire un extrait

Journal

Evolution de la gouvernance du CESI
Ou comment tenir compte des opportunités pour enrichir la gouvernance du modèle associatif et de l’engagement paritaire
Au départ, en 1958, l’association CESI (Centre d’études supérieures industrielles) est créée par 5 entreprises industrielles soucieuses d’accompagner par la formation la montée en qualification de techniciens supérieurs vers le niveau ingénieur. En 1971, dans la suite de la loi sur la formation continue, conférant un rôle aux organisations syndicales en matière de formation, les employeurs font rentrer les confédérations syndicales au sein du Conseil d’Administration  (CA) et du bureau d
Laurent Mahieu
Lire la suite

Salariés fragiles ou organisations vulnérabilisantes ?
Pierre Papon, intervenant en prévention, management et organisation, et ancien responsable de l’environnement de travail des fonctions supports dans le groupe Orange, évoque la question de la vulnérabilité en entreprise, après avoir vécu les conditions de l’exacerbation de la crise sociale qui a profondément touché les salariés de France Télécom de 2002 à 2009.Aprè
Pierre Papon
Lire la suite

Les défis de la finance verte
La finance peut-elle sauver la planète ? La finance responsable n’est pas un concept récent, la finance « durable », « éthique » et « solidaire » se développe depuis plusieurs décennies. Depuis la crise financière des années 2007-2009, de plus en plus d’acteurs de la finance traditionnelle ont pris conscience qu’une vision court-termiste expose à des risques excessifs et n’est pas forcément la plus rentable. De nombreuses études montrent que les portefeuilles qui incorporent une stratégie « d
Ute Meyenberg
Lire la suite

Pierre Rosanvallon "Le Siècle du populisme. Histoire, théorie, critique"
Seuil, 2020, 275 pages, 22 euros
L’élu « populiste » représente le bon peuple face aux autres qui en seraient les ennemis. La majorité qui le porte au pouvoir serait ce qui incarne véritablement le peuple dans la société. Dans cette logique, le sacre électoral vaut légitimité de tout comportement. Voilà une approche courte mais lisible de la démocratie, alors que celle-ci n’est pas, selon l’adage mendésiste, un régime mais un état d’esprit. La légitimité de Pierre Rosanvallon, en penseur de l’idée de démocratie, interpelle s
Laurent Tertrais
Lire la suite

Guy Groux, Richard Robert, Martial Foucault (dir.) "Le Social et le politique"
CNRS Editions, 2020, 263 pages, 25 euros
Entre les deux, la guerre est improbable mais la paix semble impossible : « L’idée de démocratie sociale s’inscrit au défaut de la démocratie politique, à la fois comme une tentative de l’approfondir et comme effort pour la dépasser » (R. Robert). L’ouvrage donne la parole à des auteurs d’un colloque de Sciences Po et d’un groupe de travail du Cevipof, son pôle de recherche. Il pose des repères étayés sur l’articu
Laurent Tertrais
Lire la suite

Jean-Emmanuel Ray "Moi manager. Mes droits et mes devoirs en droit du travail"
Revue fiduciaire, 2019, 315 pages, 29 euros
En une trentaine de fiches, J.-E. Ray, professeur à l’université Panthéon-Sorbonne, illustre sa capacité à placer un droit vivant au service de la gestion des ressources humaines, afin de donner une solidité juridique aux décisions des managers de proximité. Dans l’intérêt de l’entreprise, de celui ou celle qui manage et pour celui des salariés. L’auteur rappelle les enjeux d’une dé
Laurent Tertrais
Lire la suite

Accord national interprofessionnel du 28 février 2020 portant diverses orientations pour les cadres
Le Bureau national de la CFDT a approuvé le 11 mars 2020 la signature du projet d’accord national : cet accord vient préciser au niveau interprofessionnel le contour des fonctions d’encadrement ; il identifie les enjeux majeurs auxquels les cadres sont confrontés et cela en vue de soutenir le dialogue social au niveau des branches et des entreprises, et la relation de travail employeur / salarié. Cet accord consolide l’accord de 2017 sur la pr&eac
Laurent Mahieu
Lire la suite