Logo de la Revue cadres
L’Europe à l’heure des choix N°417
Avril 2005 - Revue n°417
L’Europe à l’heure des choix

Dossier

Sortir de l’immobilisme
Crise et relance de l’Europe
L’Europe ne va pas bien : son économie stagne, elle n’arrive pas à surmonter les refus des référendums français et hollandais. Comment pourrait-on sortir de cette crise ? C’est la question que nous avons posée à notre camarade Michel Rousselot, quelques semaines avant la fin de son mandat comme président d’EUROCADRES. Comment analyses-tu la crise qui touche aujourd’hui l’Europe politique et économique 
Michel Rousselot
Lire la suite

Le dialogue social européen aux sources d’un droit communautaire du travail
Le dialogue social européen est un mécanisme de délibération qui associe les partenaires sociaux aux initiatives de la Commission dans l’élaboration de propositions législatives au niveau de l’Union. Il contribue ainsi à définir une sorte de condition européenne du travail au sein de laquelle se trouve garantie la liberté du travailleur. Il pourrait s’inscrire, à ce titre, dans une dynamique d’européanisation des sociétés nationales en vue de conforter l’émergence d’une socié
Claude Didry et Arnaud Mias
Accès restreint Lire un extrait

Un acteur syndical en devenir
Brève histoire de la Confédération européenne des syndicats
La Confédération européenne des syndicats (CES) s’est affirmée en une trentaine d’années comme un acteur de poids au niveau européen, ne se contentant pas de jouer les groupes de pression mais négociant directement des accords importants. Les clés de ce succès ? L’unité, mais aussi la capacité à s’appuyer sur les fédérations sectorielles et sur EUROCADRES. Dès le début de l’intégration européenne, dans les années
Emilio Gabaglio
Accès restreint Lire un extrait

L’europe sociale comme stratégie
Le mouvement social européen dans l’économie globale
Les difficultés politiques de l’Europe renvoient à l’atonie des économies européennes. Face à la double tentation du repli sur le national et du moins-disant social, la Confédération européenne des syndicats défend une stratégie plus ambitieuse, refusant de dissocier l’économique et le social pour faire au contraire du modèle social un ressort de l’économie. S’il ne faut pas sous-estimer la nécessité de réformer les régimes sociaux, ceux-ci ne doivent pas être conçus comme de
John Monks
Accès restreint Lire un extrait

L’europe des services publics
Au cœur du modèle social européen
Au moment où l’Europe a franchi une étape significative avec l’élargissement, où nous sommes confrontés à une Commission européenne très libérale, avec une majorité parlementaire de droite, il semble bien que nous soyons confrontés à une crise de confiance des citoyens concernant l’idée européenne en tant que telle. L’orientation de l’Union européenne elle-même est mise en question. Allons-nous tout simplement vers un marché unique élargi avec un risque de dumping social accr
Carola Fisbach-Pyttel
Accès restreint Lire un extrait

Les nouveaux défis de l’europe sociale
Vertus du travail en commun
Le modèle social européen existe-t-il ? Si les différentes cultures nationales se croisent et se rencontrent, l’Europe sociale est aussi une construction commune, voulue et menée par différents acteurs politiques et sociaux. Cette construction inachevée est menacée par l’échec des référendums français et néerlandais, et une relance s’impose. Les limites de la méthode intergouvernementale appellent les politiques, mais aussi la société civile, à s’engager sur le terrain europé
José-María Gil-Robles
Accès restreint Lire un extrait

L’europe sociale en action
Stratégies syndicales européennes
Le débat sur la Constitution européenne a donné lieu à de multiples expressions sur le déficit, voire l’absence d’Europe sociale. Sans doute faut-il regarder ce qui se passe ou ne se passe pas en dehors des frontières européennes pour comprendre que la réalité dépasse ces discours et ces représentations. Sans doute faut-il aussi prendre le risque de faire, de s’engager, d’investir des terrains d’action, de négociation et de production de résultats pour les salariés et travail
Jean-Paul Bouchet
Accès restreint Lire un extrait

Focus droits et pratiques de la mobilité un état des lieux juridique
La mobilité est sans conteste l’un des traits marquants de la fonction cadre, souvent nécessaire à la carrière, parfois imposée par la fonction. Elle déborde aujourd’hui les frontières hexagonales et s’internationalise, mondialisation oblige. Elle n’en reste pas moins difficile à mettre en œuvre, comme l’attestent les témoignages de nos camarades européens. Le dossier qui suit vise à la rendre plus aisée : nous vous présentons deux réseaux, l’un syndical, l’autre institutionn
Martine Zuber
Accès restreint Lire un extrait

Cultures de la mobilité
Un panorama européen
2006 sera l’année européenne de la mobilité ; mais qu’en est-il des différentes cultures nationales ? Nous avons interrogé sur ce sujet quelques-uns de nos camarades européens, membres comme nous du réseau Mobil-net. Trois questions leur étaient posées. La mobilité fait-elle partie de votre culture professionnelle ? Quels sont, dans votre pays, les principaux obstacles à la mobilité trans-européenne ? Pourriez-vous donner un exemple de coopération syndicale transfrontalière a
Christos Konomis, Lina Lindqvist, Peter Lyngse, Gerald Musger, Gabor Szabo, Robert Szewczyk, Sari Vaittinen et Ritta Vierros
Accès restreint Lire un extrait

Cultures managériales
L’Europe des différences
Le temps de travail, la prise de décision, le pouvoir et les hiérarchies se vivent et se construisent différemment selon les cultures nationales. Comprendre ces différences, comme nous y invite Yves-Frédéric Livian, c’est aussi se donner les moyens de revenir sur les particularités d’un « modèle français » d’organisation du travail, marqué par la figure historique de l’ingénieur, par l’influence toujours vive de la pensée modélisante, mais aussi par une certaine forme d’éliti
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Une leçon à la gauche
Retour sur l’élection allemande
L’élection allemande fut riche d’enseignements pour la gauche européenne et française en particulier. Car son enjeu était très clair : celui du réformisme à l’heure de la globalisation. Or, en Allemagne, le débat est sur ce plan plus avancé qu’en France. Et si le débat y a beaucoup progressé, c’est grâce au social-démocrate Schröder, qui a rompu avec l’immobilisme du chancelier Kohl. Le fait marquant de la campagne allemande est qu’il a opposé deux visions du réformisme. D’un
Zaki Laïdi
Accès restreint Lire un extrait

Appel collectif sauvons l’europe
Après le non français, puis néerlandais, suivis de l’ajournement britannique, après l’échec du sommet européen, le Traité constitutionnel est moribond. Chaque jour, l’Europe se défait un peu plus, à une vitesse stupéfiante : les opinions publiques des divers Etats manifestent scepticisme ou angoisse. Les outils forgés hier pour construire l’Europe d’aujourd’hui sont aussi touchés : l’absence d’accord sur le budget de l’Union fait peser
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Politique de la diversité
Les discriminations au cœur de l’action syndicale
Les récents débats sur le CV anonyme ont appelé l’attention sur la persistance, voire la montée des discriminations, dans un contexte marqué par la tendance générale au repli sur soi. Les discriminations sont probablement le sujet où le syndicalisme réformiste trouve sa pertinence la plus immédiate. C’est un sujet de société dans un contexte de peur, un sujet où l’intérêt général et collectif est sans cesse en confrontation avec l’intérêt, avec les intérêts particuliers. C’es
Ommar Benfaïd et Monique Boutrand
Accès restreint Lire un extrait

Romans sociaux ou images d’epinal ?
Quand la littérature s’emmêle
L’actualité littéraire et sociale se rejoignent quelquefois. Plusieurs romans parus récemment se penchent ainsi sur le monde du travail, des nouveaux modes de gestion aux délocalisations, en passant par la misère ouvrière. On pourrait s’en réjouir, mais l’indigence des représentations n’a d’égale que leur pesanteur idéologique, et l’on est vite déçu de cette littérature qui appauvrit le réel au lieu d’en révéler la complexité et la richesse. C’est finalement sous la forme d’u
Martine Zuber
Accès restreint Lire un extrait

Le capitalisme total
Seuil/La République des idées, octobre 2005. 94 pages, 10,5 euros
Le capitalisme moderne est organisé comme une gigantesque société anonyme, dont trois cents millions d’actionnaires contrôlent la quasi-totalité de la capitalisation boursière. Souvent d’âge mûr, de formation supérieure, avec un niveau de revenus relativement élevé, ils confient la moitié de leurs avoirs financiers à quelques dizaines de milliers de gestionnaires. Les techniques pour y parvenir s’appuient sur les règles du gouvernement d’entrepr
Jean-Pierre Moussy
Accès restreint Lire un extrait

La fin de l’europe
Flammarion, 2005. 190 pages, 17 euros
L’échec du référendum ne signifie pas la mort de l’Europe, et le titre alarmiste de Renaud Dehousse cache une réflexion sur les stratégies nouvelles d’un projet européen parvenu à la croisée des chemins. Y aurait-il un bon usage du « non » ? Européen convaincu, l’auteur tente en tout cas d’entendre le message de ceux qui ont rejeté la Constitution, de comprendre sa signification sociologique et ses issues politique
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

Europe : le temps des fils fondateurs
Michalon, 2005. 140 pages, 12 euros
Le rejet de la Constitution clôt un cycle politique ouvert à Rome en 1957 : celui des pères fondateurs. Cet échec n’est pas celui de l’idée européenne, mais d’une certaine manière de construire l’Europe, inspirée d’un despotisme éclairé et agissant en marge des voies démocratiques traditionnelles. Cette méthode s’est imposée comme une solution, quand le rejet de la Communauté européenne de défense a conduit les promoteurs du projet eur
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

La condition urbaine la ville à l’heure de la mondialisation
Seuil, coll. « La couleur des idées », octobre 2005. 332 pages, 22 euros
L’urbanisme d’aujourd’hui permet-il encore une expérience urbaine ? Poursuivant une exploration des mondes contemporains entamée avec La Peur du vide (1991), le dernier essai d’Olivier Mongin décrit les métamorphoses de la ville, de ses formes et de ses pratiques. Longtemps marquée par une culture des limites, envisagée un temps comme un espace fonctionnel, la ville ne se laisse plus saisir à travers les codes et les catégories éla
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

Hymnes nationaux de toute l’europe
CD, éditions Corélia, 2005. 22 euros
C’est une autre écoute de l’Europe, celle qu’on entend lors des événements sportifs, internationaux ou très nationaux. Les hymnes font partie de la symbolique forte des nations et chaque citoyen ou sujet connaît son refrain. Ainsi même l’Europe s’est choisi un hymne, l’Ode à la joie de Beethoven. Ces quelques notes de musique permettent d’acquérir une meilleure connaissance de la culture du pays, le morceau de Haydn alle
Martine Zuber
Accès restreint Lire un extrait