Logo de la Revue cadres
Inégalités professionnelles N°408
Janvier 2004 - Revue n°408
Inégalités professionnelles

Dossier

Un meilleur équilibre des temps sociaux
Des intérêts qui convergent
Depuis que le législateur a posé le principe de l’égalité de rémunération pour des travaux de valeur égale, trente ans se sont écoulés. Malgré les lois et les directives, les inégalités persistent. Pourquoi ne progresse-t-on pas sur cette revendication citoyenne par excellence ? Les entreprises et la société n’y auraient-elles donc aucun intérêt ? Si, bien sûr ; encore faut-il le leur montrer. Les causes d’inégalité sont aussi nombreuses que variées ; les réponses, dès lors,
Monique Boutrand
Lire la suite

Abonnés
Après l’exclusion, la discrimination ?
Effets attendus et inattendus de la mixité au travail
Depuis une trentaine d’années maintenant, la façon dont notre société organise et structure les rapports entre hommes et femmes a été profondément modifiée et ce, dans trois champs essentiels du social. Tour à tour, l’école, le travail puis le politique ont connu en effet un mouvement sans précédent de mixité sociale. Les modalités de réalisation de la mixité ont été très différentes d’un champ à l’autre : c’est un décret administratif qui mettra fin aux écoles séparées suiva
Sabine Fortino
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Le retournement démographique
Une opportunité pour lutter contre les discriminations ?
En lien notamment avec le débat sur les retraites, on a largement évoqué cette année la question des salariés en fin de carrière. Mais on l'a fait de façon incantatoire, sans qu'apparaisse une volonté politique forte pour avancer des solutions concrètes à leur éviction. Le retournement démographique prévu à la fin de cette décennie appelle des réponses au vieillissement généralisé des actifs et aux tensions prévisibles sur le marché du tra
Bernard Quintreau
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Articuler vie familiale et vie professionnelle
L’Europe plurielle
L’enjeu de l’articulation entre vie professionnelle et familiale est depuis plus de dix ans un des éléments importants de la politique européenne. Il faut d’ailleurs noter que les directives et recommandations ont souvent été précédées d’accords entre les partenaires sociaux européens. Citons les accords sur le temps partiel, le congé parental, la garde d’enfants, la résolution de juin 2000 sur la participation équilibrée des hommes et des femmes à la vie professionnelle et f
Rachel Silvera
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Lois nationales, actions locales
L’Italie entre retard et innovation
Qui s’interroge sur le thème de l’égalité professionnelle dans le monde du travail italien est rapidement amené à s’intéresser au fameux « plafond de verre » qui en politique comme en entreprise empêche les femmes de parvenir jusqu’au sommet. Il existe à cet égard un écart sensible entre l’Europe du nord et les pays méditerranéens. Songeons que presque la moitié des députés suédois sont des députées ! L’Italie, elle, est en retard : tant dans la vie publique que dans les entr
Francesca Curi
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
La recherche à la traîne
L’Institut national de la recherche agronomique
En 1997, une étude suédoise parue dans la revue Nature a fait l’effet d’une petite bombe dans le monde de la recherche. Elle montrait que pour obtenir un financement, une femme devait avoir publié 2,5 fois plus d’articles qu’un homme ! L’Unesco et le Conseil International pour la Science ont adopté deux textes lors de la Conférence mondiale sur la science à Budapest en 1999 : une Déclaration sur la science et l’utilisation du savoir scientifique et un Agenda pour la
Isabelle Champion
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Histoires de chercheures
Les sociologues face aux inégalités professionnelles
Sophie Pochic. La question des inégalités professionnelles était-elle légitime quand vous avez commencé vos recherches en sociologie ? Comment vous êtes-vous progressivement intéressées à cet objet de recherche ? Jacqueline Laufer. C’est au début de ma vie professionnelle que j’ai été sensibilisée à cette question, car j’avais reçu une éducation égalitaire. Mes parents ne m’ont jamais d
Jacqueline Laufer, Catherine Marry et Sophie Pochic
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les marchés transitionnels de la mobilité
Une nouvelle approche de l’inégalité
Les différents rapports annuels publiés par les entreprises offrent une large palette d’informations mesurant les écarts entre hommes et femmes ; mais ces informations donnent une photographie figée de la place des femmes dans l’entreprise. Figée dans le temps, vu le faible nombre d’indicateurs comportant un historique. Figée dans l’analyse aussi, puisque la structure du rapport suscite une analyse par thème (emploi, formation, temps de travail, rémunération). Le plan d’actio
Helen Burzlaff
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Faire évoluer les cultures d’entreprise
L’exemple d’EDF
EDF et son personnel jouissent d’une excellente image auprès de l’opinion : modernité, sens du service public, fiabilité, gestion exemplaire des crises et des catastrophes, sensibilité à des thèmes comme l’environnement, actions de mécénat ont contribué à fonder l’image d’une entreprise sociale. En matière d’égalité professionnelle, elle a encore beaucoup à faire, cependant. Elle reste liée à un monde industriel où les filières techniques, majoritairement occupées par les hom
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Quand les entreprises agissent
Du non-problème aux bonnes pratiques
Le thème de l’égalité professionnelle est encore loin d’être prioritaire dans les politiques de gestion de ressources humaines. On peut le regretter, mais si on souhaite que, progressivement, les entreprises françaises (au sens de l’ensemble des acteurs : Directions générales, DRH, organisations significatives, management et équipes de travail) s’emparent du sujet, il est indispensable d’identifier les raisons d’agir et les processus de transformation culturelle qui infléchir
Dominique Thierry
Accès restreint Lire un extrait

Journal

Journal
International / actualité / lectures
L’Europe ouvre ce journal, avec l’anniversaire des 10 ans d’EUROCADRES, dont le président Michel Rousselot nous trace ici un portrait prospectif. Inventer de nouvelles formes de travail syndical, maîtriser cette échelle nouvelle de l’Europe et des entreprises transnationales, c’est à ces défis qu’avait répondu la création d’EUROCADRES. Ils sont plus que jamais d’actualité. La question de la gouvernance,
Sans auteur
Lire la suite

La seconde décennie d’eurocadres
EUROCADRES commence sa seconde décennie. Il y a dix ans en effet, le 24 février 1993, les délégués de 40 organisations venant de 15 pays créaient à Luxembourg le Conseil des cadres européens - EUROCADRES. A la fin de la même année, le traité de Maastricht conférait certaines prérogatives aux partenaires sociaux en obligeant la Commission européenne à les consulter et en leur permettant d’interrompre l
Michel Rousselot
Lire la suite

La gouvernance, du local au mondial
Retour sur le sommet de l’OMC à Cancún
La gouvernance économique doit trouver des lieux où s’exercer, sans quoi elle restera un vain mot. Le livre vert de la Commission européenne sur la Responsabilité sociale des entreprises proposait l’instauration de comités consultatifs solidaires. Et pourquoi pas un comité solidaire de bassin d’emploi ? Tout ce qui permettra de débattre de façon organisée des impacts des choix de gestion des entreprises, de leurs conséquences sur l’emploi,
Jean-Paul Bouchet
Lire la suite

Approfondir la décentralisation
Cinq propositions pour un débat
Clarifier l’organisation des territoires Quartier, ville, communauté d’agglomération, pays, département, région, nation, Union européenne : pas moins de huit niveaux d’organisation administrative et politique peuvent concerner la vie du citoyen. Le résultat de ce foisonnement institutionnel est une quasi impossibilité pour la personne non avertie de repérer les lieux de décision. La démocratie est affaiblie dès lor
Gilles Suignard
Lire la suite

L’urgence des réformes au maroc
La situation des femmes
Au Maroc, la promotion de la situation de la femme fait depuis longtemps partie des préoccupations affichées par les pouvoirs publics, mais ils s’en sont tenus pour l’essentiel à une approche humanitaire et sociale qui n’a engendré que des résultats décevants. Les politiques pour la promotion de la femme, depuis l’indépendance, mettent l’accent sur l’aspect caritatif de la question : les programmes visent les activités d’entraide sociale, s
Kenza El Ghali
Lire la suite

L’insertion, le maintien dans l’emploi et la formation professionnelle des travailleurs hadicapés : une priorité pour la cfdt
L’insertion de la population active handicapée (840 000 personnes) est un enjeu important. De trop nombreuses personnes handicapées pointent au chômage ; la population handicapée comprenait 154 000 demandeurs d’emploi à la fin septembre 2003. C’est le public le plus en difficulté pour accéder à l’emploi. Malgré la loi de juillet 1987 qui a engagé les entreprises publiques et privées de plus de 20 salariés
Rémi Jouan
Lire la suite

Le modèle social européen une dynamique de développement des relations sociales en europe
n°53-54 de la Fondation, mars 2003. 115 pages, 38 euros
Le modèle social européen se définit comme un ensemble de valeurs ; pour l’essentiel, un attachement à la solidarité et aux droits sociaux et une moindre confiance dans l’autorégulation par le marché. Il vise à garantir un niveau de protection sociale élevé et une cohésion sociale forte par l’intervention de l’Etat et le dialogue avec les partenaires sociaux reconnus comme co-régulateurs. C’est un modèle original, résultat d’une création co
Denis Jacquot
Lire la suite

Quel rôle aujourd’hui pour les comités d’entreprise européens ?
n°55-56 de la Fondation, septembre 2003. 164 pages, 38 euros
Dix ans après la directive créant les comités d’entreprise européens, on compte 765 CEE sur les 1800 entreprises concernées. Au delà de l’emploi, certains abordent des questions comme la santé, l’égalité des chances, la responsabilité sociale de l’entreprise, d’autres dépassent l’information consultation pour aller vers des accords communs comme dans l’automobile. L’institution s’impose progressivement au sein de l’entreprise
Denis Jacquot
Lire la suite

Le libéralisme n’a pas d’avenir
La Découverte, septembre 2003. 172 pages. 14 euros
Publié à la veille du deuxième Forum social européen de Paris, le livre de Guillaume Duval prend le contre-pied des thèses sur le libéralisme triomphant, la marche inéluctable vers la société de marché et la diabolisation des entreprises multinationales qui étendent leur emprise sur l’ensemble des rapports sociaux en contraignant l’Etat à céder du terrain. La thèse se veut rigoureuse, un brin provocatrice mais argumentée : l
Denis Jacquot
Lire la suite

Notre première mondialisation leçons d’un échec oublié
La République des idées / Le Seuil, septembre 2003. 96 pages, 10,5 euros
La mondialisation est souvent présentée comme un phénomène radicalement nouveau. Rappeler l’existence d’une première mondialisation, courant des années 1870 à 1914, en montrant à quel point les débats actuels font écho à ceux qui animaient le palais Bourbon, les syndicats et la presse vers 1910 constitue le grand mérite de l’ouvrage clair et alerte de Suzanne Berger, professeur de science politique au MIT (Massachusetts Institute
Gilles Moëc
Lire la suite

La contribution des drh à la performance de l’entreprise
Les Echos, coll. « Le management stratégique », 2003. 200 pages, 950 euros
Le prix d’achat de cet ouvrage le rend difficilement accessible. C’est d’autant plus regrettable que sa consultation pourrait être le point de départ d’un échange de points de vue constructif, notamment au sein des entreprises concernées par les problématiques abordées. Les deux auteurs, membres du cabinet Aedian Stratégie, dressent un état des lieux des pratiques RH telles qu’elles sont déclinées aujourd’hui, dans les entreprise
Michèle Bosoni
Lire la suite

Tous « sublimes ». vers un nouveau plein emploi
Flammarion, mars 2003. 374 pages, 20 euros
Dans la société française de 1870, le « sublime » était un travailleur émancipé qui, compte tenu de ses compétences d’ouvrier très qualifié, était devenu maître de sa mobilité. Il choisissait son patron, la durée de son engagement et entendait ensuite profiter de la vie et de ses loisirs. Ces ouvriers furent rapidement marginalisés par l’évolution de la société industrielle. La résistance ouvrière a pris d’autres voies plus orientées v
Monique Boutrand
Lire la suite