Logo de la Revue cadres
La responsabilité environnementale N°486
Octobre 2020 - Revue n°486
La responsabilité environnementale

Dossier

Les voies d’une relance écologique créatrice d’emplois
La crise sanitaire révèle dix ans après la crise de 2008 les fragilités d’une économie dominée par les marchés financiers et assise sur des énergies qui épuisent ses ressources. La relance économique est celle d’une transition énergétique. Le monde d’après est celui de la volonté politique.En quoi le risque énergétique est-il un risque financier, et à l’inverse la transition un appui à la relance ? Gaël Giraud. Le krach de 2008 avait montré que la bulle s
Gaël Giraud
Lire la suite

Les chefs d’entreprise sont-ils les dilettantes du climat ?
Plusieurs enquêtes récentes mettent en évidence un profond retard des dirigeants des entreprises françaises dans la prise en compte du réchauffement climatique. Il ne s’agit plus d’un manque de sensibilisation. Ils sont désormais conscients de l’étendue du défi et de son urgence. Mais les actions qu’ils mettent en œuvre sont loin d’être à la hauteur des enjeux. Dans cet article, nous posons un diagnostic et cherchons à identifier les causes de ce décalage entre perception et acti
Martin Richer
Lire la suite

La transition écologique pour un développement durable
Quels leviers syndicaux pour agir dans l’entreprise ?
Le débat sur l’impact environnemental et social de l’entreprise progresse. La législation offre des leviers d’action pour les représentants des salariés et traduit un nouveau regard sur la performance de l’entreprise.Les enjeux soulevés par le changement climatique et l’épuisement de la biodiversité n’ont jamais été aussi prégnants.  Ils supposent une mobilisation des acteurs à différents niveaux tant les transformations à effectuer pour changer de modèle de dével
Sophie Gaudeul et Frédérique Lellouche
Lire la suite

Une urgence syndicale
La transformation sociale et écologique, matrice de la fédération CFDT-F3C
La fédération F3C (45 000 adhérents dont 15 000 cadres) fait des enjeux écologiques une priorité syndicale pour répondre aux attentes des salariés et axer son développement autour d’une nouvelle mobilisation militante. Par Jérôme Morin, secrétaire général de la F3C et Michaël Pinault, secrétaire fédéral en charge de l’action revendicative. Les enjeux climatiques et écologiques constituent une attente grandissante chez les salariés, une responsabilité forte pour l’
Jérôme Morin et Michaël Pinault
Lire la suite

Abonnés
Analyser les coûts sociétaux
L’expertise du cabinet le Basic
Christophe Alliot et Sylvain Ly, sociétaires de la SCIC Basic, présentent quelques études d’impacts de nos modes de production et de consommation sur le climat, la biodiversité, la santé ou encore les inégalités socio-économiques.Consommation durable, investissements responsables, RSE, innovation sociétale… Ces 30 dernières années, l’émergence des enjeux environnementaux et éthiques dans le débat public a permis le développement de nouveaux concepts auprès des citoyens et des entrepris
Christophe Alliot et Sylvain Ly
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
La raison d’être comme enjeu de management et de leadership
A la suite des changements législatifs introduits par le vote de la loi PACTE en 2019, un certain nombre d’entreprises possèdent désormais une raison d’être. Cette dernière précise la ou les mission(s) fondamentale(s) que l’entreprise développe pour le bénéfice de la société dans son ensemble. Sa mise en œuvre et son opérationnalisation imposent un renouveau du management et de nouvelles pratiques en matière de leadership.Aller au-delà des dispositions statutaires
Emilie Bourlier-Bargues et Bertrand Valiorgue
Accès restreint Lire un extrait

Les normes comptables au service du social et de l’environnement
À la mesure des défis et enjeux sociaux et écologiques auxquels nos sociétés sont confrontées, la seule performance financière s’avère insuffisante pour rendre compte de la performance d’une entreprise. La notion de performance globale intègre les trois piliers du développement durable dans la mesure du résultat : elle réunit les performances économique, sociale et environnementale. Il existe une norme universellement partagée pour évaluer la bonne santé d’une entrepri
Clés du social
Lire la suite

Abonnés
La RSE, contrainte ou engagement volontaire ?
Une recherche en région Nouvelle-Aquitaine
La Commission européenne a défini en 2011 la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société » (« Responsabilité sociale des entreprises : une nouvelle stratégie de l’UE pour la période 2011-2014 »). Ces effets – ou externalités sociales et environnementales – sont entendus au sens large comme ceux pesant à la fois sur leurs parties prenantes internes (salariés, dirigeants, actionnaires…) et e
Camille Contreras et Clara Lavielle
Accès restreint Lire un extrait

Journal

Révolution
Crise sanitaire et virtualisation
La crise sanitaire accélère considérablement la virtualisation du monde, sans les fracas et sans l’apocalypse auxquels nous préparaient pourtant les films de science-fiction. Tout à fait naturellement, pour protéger nos vies, et éviter la contamination, le télétravail s’est généralisé partout, autant que faire se peut. Avec l’aide de technologies qui nous étaient déjà depuis longtemps connues, testées de manière restreinte, jusqu’à présent. Les masques nous ont fait perdre nos sourires, mais
Hervé Cuillandre
Lire la suite

La fausse évidence de la reconnaissance du travail réel et des compétences professionnelles
La crise économique et sociale qui se profile va vraisemblablement se traduire par des recompositions d’ampleur sur le marché du travail, et obliger des personnes ayant perdu leur emploi (cadres ou non-cadres) à se repositionner, voire à se reclasser (dans un autre secteur d’activité et/ou métier). On peut dès aujourd’hui réfléchir au type de dispositif à mettre en œuvre pour accompagner les salariés victimes de la crise, étant entendu que l’un des enjeux de cet accompagnement réside dans la
Damien Collard
Lire la suite

Alain Bergounioux, Mathieu Fulla (ss dir.) . Michel Rocard Premier ministre La deuxième gauche et le pouvoir (1988-1991)
Presses de Sciences Po, 2020, 484 pages, 25 euros
Pas moins de 22 contributions sont rassemblées pour éclairer cette courte période de 3 ans entre mai 1988 et mai 1991, pendant laquelle Michel Rocard a exercé la fonction de Premier ministre. D’autres ouvrages ont tenté d’en dresser le bilan, mais la diversité des chercheurs historiens, économistes, sociologues, politistes et aussi témoins, observateurs et parfois acteurs de ce moment, réunis dans celui-ci, permet d’analyser les multiples aspects, les contraintes et opportunités de ce moment,
Michel Rousselot
Lire la suite

OCDE. Negotiating our way up Collective bargaining in a changing world of work
OCDE, 2019, 270 pages, 56 euros
Ce document de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)[1] est vraiment très utile pour engager une réflexion sur l’avenir du syndicalisme. Des précautions sont prises sur les relations de causalité entre les systèmes de négociation collective, les dispositifs de parole directe des travailleurs et la qualité de l’environnement de travail. Une tendance nette se dégage toutefois sur les avantages d’une décentralisati
Michel Sailly
Lire la suite

What about the workers ? Forty years of labour consultancy in Europe
EESUN, 2020, 312 pages
Une référence ! Ce livre[1] de retrace les changements des relations de travail et du contexte économique et social sur les quarante dernières années et met en exergue les interactions entre évolutions économiques, technologiques et démographiques agissant sur le travail. Publiée par une équipe européenne de cinq instituts de recherche et conseil, membres fondateurs du réseau européen EESUN (European Employee Support Network) de cinq pays eur
Ute Meyenberg
Lire la suite