Logo de la Revue cadres
Le travail intellectuel N°419
Mai 2006 - Revue n°419
Le travail intellectuel

Dossier

Notre devoir de mémoire
Philippe Brocard (1950-1986) Il y a 20 ans, Philippe Brocard était assassiné par un commando d’extrême droite lors de la campagne des élections législatives. Les 10 et 11 mars dernier, sa famille et la section du Parti Socialiste de Chatou-Croissy ont organisé une commémoration. Le vendredi soir, une table-ronde « Comprendre les intolérances pour bâtir une société plus fraternelle 
François Fayol et Pierre Vanlerenberghe
Lire la suite

Abonnés
Le visible et l’invisible
Le travail intellectuel entre artisanat et technologies
Le travail intellectuel renvoie par bien des côtés aux pratiques de l’artisanat. L’analyse symbolique, que Robert Reich identifie comme son essence, est conçue pour créer des résultats sur-mesure, voire uniques, porteurs d’un style ou tout au moins d’une manière, à l’instar des produits artisanaux marqués par la main de l’artisan. L’agitation récente sur la question du plagiat et de la propriété intellectuelle, aussi bien chez les étudiants que dans le monde du t
James McGee
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
L’économie de l’immatériel
Travailler, c’est penser : une telle conception du travail déstabilise les économistes, car elle renvoie à l’existence d’un sujet au sein de la dynamique productive. Or, l’héritage conceptuel ne permet pas aux différents courants de pensées économiques orthodoxes (néoclassiques, keynésiens et marxistes) d’intégrer cette dimension de l’homme au travail. C’est à un déplacement conceptuel qu’il faut procéder pour tenir compte de cette réalité du travail, d’autant plus présente d
Christian du Tertre
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
L’économie du savoir et ses acteurs
Informaticiens, scientifiques, designers, consultants, formateurs, journalistes… ceux que l’on désigne quelquefois du nom de knowledge workers exercent des activités très différentes, qui ont pourtant en commun le fait de traiter l’information. Les uns la reproduisent, l’adaptent ou la modifient, d’autres manipulent des idées et des concepts, développant ainsi une activité créatrice de transformation et d’innovation. Les connaissances à l’œuvre, les formes d’organisation, les
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Entretien avec amy dahan le travail académique
Entre évaluation par les pairs et reconnaissance sociale
L’évaluation des chercheurs, dans un monde académique élargi à l’espace mondial, pose un certain nombre de problèmes qui renvoient à une question fondamentale : comment représenter l’activité de recherche. Et incidemment, comment peut-on représenter un laboratoire, un centre de recherche ? Dans un contexte qui engage non seulement la carrière des personnes mais aussi le financement des activités, la question de l’évaluation est d’autant plus cruciale que les moyens sont limit
Amy Dahan
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Du concept au caddie le maillon r&d dans la chaîne de valeur
La Recherche et Développement (R&D) est reconnue comme essentielle dans la compétition que se livrent aussi bien les Etats que les entreprises ; elle déterminerait la pérennité et la vitalité de tout secteur d'activité. C'est donc un espace sous contrainte. L'évaluation du travail réalisé dans des centres R&D de plus en plus ouverts sur l'extérieur soulève des difficultés spécifiques. Le moteur Innovation va être fortement conditio
Soraya Duboc
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les élites mondialisées de robert reich
Dans un livre qui fit grand bruit au moment de sa sortie en 1991 (The Work of Nations, trad. française L’Economie mondialisée, Dunod, 1993) Robert Reich fut parmi les premiers à expliquer la disparition d’une certaine forme d’emplois industriels dans les pays développés, et au-delà les recompositions en cours, à l’échelle mondiale, de la population active. Les thèses de celui qui contribua à encourager l’émergence aux Etats-Unis d’une économie de la conn
Richard Robert
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Entretien avec séverine maublanc spécialistes et généralistes
Les carrières des chercheurs du privé
Les secteurs industriel et tertiaires emploient de nombreux chercheurs, qu’ils soient ingénieurs ou diplômés de l’université. Les contraintes d’un marché qui demande et refuse la spécialisation, l’obsolescence possible des connaissances, les aspirations enfin des chercheurs amènent un nombre croissant d’entre eux à emprunter des trajectoires différentes, soit qu’ils se consacrent au management des activités de recherche, soit qu’ils évoluent vers d’autres fonctions (productio
Séverine Maublanc
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Les faux-semblants du droit d’auteur
Valeur et rémunération du travail intellectuel
Le travail intellectuel pose la question de sa valeur et donc de sa rémunération. Or, celle-ci n’est pas régie par le seul droit du travail, mais aussi par celui de la propriété intellectuelle qui s’applique aux créations de l’esprit à savoir les inventions et les œuvres artistiques. L’objet général du droit de la propriété intellectuelle a pour objet d’encourager l’innovation et la création mais aussi de préserver leur usage. Reste que la frontière entre les activités releva
Martine Zuber
Accès restreint Lire un extrait

Abonnés
Syndicalisme et travail intellectuel une innovation anglaise
Le Trade Union Congress (TUC), la grande confédération syndicale britannique, a lancé fin avril un réseau de partage d’information réunissant syndicalistes et universitaires, avec comme ambition avouée de renouveler les idées et les représentations des uns et des autres. Cette idée peut évoquer l’Observatoire des cadres créé en 1996 par la CFDT Cadres, mais ce Union Ideas Network (UIN) est davantage conçu comme un réseau q
Sans auteur
Accès restreint Lire un extrait

Journal

La société en réseaux de manuel castells
Avec La société en réseaux (Fayard, 1998), le sociologue espagnol Manuel Castells amorce une explication globale du monde contemporain, marqué par la révolution des technologies de l’information et la globalisation de l’économie. Dans la « société en réseau » qui succède à la société industrielle, l’état social est défini par un nouveau mode de développement, « informationnel ». Il est défini par « l’action du savoir sur le savoir même comme source principale de la p
Richard Robert
Lire la suite

Les cadres cfdt face au changement technologique
De la défense des libertés aux propositions sur le télétravail
C’est à partir du début des années 1970 que la CFDT s’intéresse particulièrement aux enjeux des changements technologiques, principalement le nucléaire et l’informatique. Ces deux technologies posent des questions plus larges que celles abordées par le syndicalisme traditionnel, et beaucoup plus larges que celles du pouvoir d’achat. Elles soulèvent des problèmes de conditions de travail, mais aussi de conditions de vie (mise en place des premiers grands fichiers administratif
Yves Lasfargue
Lire la suite

Responsabilité sociale des entreprises
Les débats animés du Parlement européen sur le projet de directive services ont relancé début 2006 le débat sur le modèle social européen. On peut parier qu’il en sera de même après la récente communication de la Commission, en mars, sur la responsabilité sociale de l’entreprise. Faisant suite à une vaste consultation au sein d’un Forum regroupant syndicats, ONGs et opérateurs économiques et à un avis novateur du
Denis Jacquot
Lire la suite

Réchauffement climatique, épuisement des ressources
Notre génération est-elle en train d’épuiser les ressources de la planète ? L’effet de serre sera-t-il l’une des grandes dramaturgies du XXIe siècle ? Une seule certitude : nous ne pouvons aujourd’hui éluder ces questions. Le gouvernement dans plusieurs saisines récentes, a demandé au Conseil économique et social de se pencher sur des thèmes qui commencent à faire la une de l’actualité, de façon récurrente.
Monique Boutrand
Lire la suite

Retour sur le cpe
Chacun en convient aujourd’hui, la « bataille du CPE » fut aussi une bataille politique. Et pas seulement parce qu’elle aura servi de tour de chauffe préélectoral aux prétendants de droite à la présidence de la République. Bien plutôt parce qu’elle aura vu s’affronter deux conceptions du gouvernement et de l’action publique : une conception libérale-autoritaire, d’un côté, et une conception réformiste, de l’autre. On connaît la suite : la première s’est effondrée, mais la sec
Thierry Pech
Lire la suite

Une révolte morale
En deux mois, si tout a été dit des ressorts sociaux de la protestation anti-CPE, sa dimension morale paraît, en revanche, avoir été largement sous-estimée, comme enfouie sous les critiques juridiques et politiques qu’appelait cette mauvaise réponse à une vraie question. Quel fut, en effet, le déclencheur décisif du mouvement ? La brutalité de la méthode ? Probablement. La fermeture de l’horizon professi
Jacques Le Goff
Lire la suite

La crise du cpe au regard des difficultés d’insertion des jeunes
Il ne s’agit pas ici de revenir sur le débat concernant le bien fondé du CPE par rapport à l’objectif affiché, la baisse du chômage des jeunes. De fait, rares ont été les économistes à soutenir la mesure. La plupart pronostiquaient, à l’instar de Pierre Cahuc et Stéphane Carcillo, de faibles effets sur l’emploi et un impact avant tout en terme de dualisme accru du marché du travail. La crise du CPE offre plutôt l’occasion de s’interroger sur les
Jérôme Gautié
Lire la suite

La révolte des outsiders
Ce sont surtout les étudiants des « universités de masse » qui se sont mobilisés plusieurs semaines contre ce projet et que, rejoints par les syndicats, ils ont gagné comme ils l’avaient fait plus tôt contre le CIP d’Edouard Balladur et contre la réforme Devaquet. Pourquoi, alors que les jeunes connaissent un taux de chômage élevé et une précarité plus grande encore, se sont-ils battus aussi longuement contre une disposition voulant favoriser leur accès à l’emploi ?
François Dubet
Lire la suite

Pour un new deal à la française
La bataille à laquelle aura donné lieu le CPE souligne à nouveau que la société française est traversée par une forte demande de sécurité. On aurait tort de vouloir y répondre par un conservatisme frileux, arc-bouté sur la défense de l’existant – ce qui reviendrait à entretenir les antagonismes et les inégalités qui la travaillent au nom d’un modèle social dont les institutions et les mécanismes ont été pensés pour une société de type industriel et une économie de plein emplo
Dominique Méda et Thierry Pech
Lire la suite

Quand le cne passera devant le juge
À supposer que le CNE survive politiquement au retrait du CPE, trois scénarios semblent envisageables dans la façon dont le juge tranchera d’éventuels conflits du travail dans le cadre de ce contrat. Le premier est la mise à l’écart du droit du licenciement. C’est le scénario prévu par la circulaire du 8 mars 2006 envoyée aux parquets : pas d’obligation de mentionner un motif dans la lettr
François Gaudu
Lire la suite

La culture du nouveau capitalisme
Albin Michel, 2006. 158 pages, 16 euros
Richard Sennett poursuit dans ce livre les analyses qu’il avait menées dans Le travail sans qualité sur l’instauration du travail flexible et ses effets sur les individus, en cherchant à évaluer ce que ceux-ci ont perdu dans ce qui relève finalement d’un changement radical dans la culture, et quelles raisons et quels moyens ils auraient de lui résister. Avant d’être en partie démantelées au cours des trente dernières ann
Jean Bastien
Lire la suite

L’étrangeté française
Seuil, 2006. 296 pages, 19 euros
Le modèle social français est-il soluble dans la mondialisation ? Revenant sur une « étrangeté française » qu’il avait déjà explorée dans La Logique de l’honneur (Seuil, 1989), Philippe d’Iribarne tente ici une mise en perspective dont l’enjeu n’est ni d’accabler le modèle français, ni de le sacraliser, mais bien d’en saisir la singularité. Si des réformes s’imposent aujourd’hui, si l’idéal républicain ne trouve dans la r
Richard Robert
Lire la suite

Les clés du destin ecole, amour, carrière
Odile Jacob, 2006. 327 pages, 21,90 euros
A travers ce livre très documenté, Jean-François Amadieu pose clairement la question : « qu’est-ce qui dépend de nous, de nos choix et quels sont les déterminismes qui s’appliquent à chacun d’entre nous et qui nous poussent dans une direction donnée ? » Selon lui, si les discriminations sont nettement moins acceptables aujourd’hui, si des politiques de lutte contre les discriminations sont mises en place, les mécanismes d’exc
Jean-Louis Chaigneau
Lire la suite

L’inflation scolaire les désillusions de la méritocratie
Le Seuil / La République des Idées, 2006. 110 pages, 10,50 euros
Dans cet essai sans tabous, Marie Duru-Bellat met en cause la poursuite, individuelle et collective, du « toujours plus de diplômes », de la recherche de qualifications toujours plus élevées. Une mise en questions salutaire, au vu des difficultés d’insertion professionnelle des jeunes, non qualifiés ou qualifiés, au vu des « pannes » de l’ascenseur social. L’augmentation du nombre des diplômés est réelle 
François Fayol
Lire la suite

L’éthique d’entreprise
Presses universitaires de France, 2006. 126 pages, 8 euros
Dans la tradition des Que sais-je ?, Fabienne Cardot, chargée de la promotion et du développement de l’éthique et de la déontologie au sein d’un grand groupe énergétique français, nous propose une vue de synthèse de l’éthique d’entreprise, envisagée comme « une éthique de responsabilité, organisée en doctrine, qui guide activités et comportements au travail ». Affichée en termes de valeurs et principes, l’éthique d’entrep
François Fayol
Lire la suite

Pédagogie de l’éthique
EMS Management et société, 2005. 440 pages, 29 euros
Gros livre, très référencé, cet ouvrage est le fruit de l’expérience de chef d’entreprise de Jacques Benoît, d’un recul important sur son propre management et de son expérience comme enseignant et formateur. Il poursuit trois ambitions : informer sur l’éthique et ses applications ; apporter par l’éthique des pistes de progrès à notre challenge professionnel ; inviter à la réflexion sur l’essentiel et les valeurs. Sans pour autant
François Fayol
Lire la suite

L’entrée dans la retraite nouveau départ ou mort sociale ?
Liaisons sociales, 2006. 140 pages, 22 euros
Le vieillissement de la population, progrès humain et scientifique, s’est transformé en problème social ! Un ouvrage collectif auquel ont participé deux secrétaires nationaux de la CFDT Cadres tente d’en cerner les enjeux individuels et collectifs sous le titre L’entrée dans la retraite : nouveau départ ou mort sociale ? Peu de travaux se sont intéressés à cette question. A l’initiative du fondateur de l’association Développement
Monique Boutrand
Lire la suite

Rh et développement durable une autre vision de la performance
Editions d’organisation, 2006. 240 pages, 25 euros
Développement durable, responsabilité sociale des entreprises, la question de la relation des entreprises avec leurs parties prenantes internes comme externes fait l’objet de bien des attentions. Peut-on parler de RSE, de développement durable sans montrer l’exemple de bonnes pratiques en interne, dans le domaine de la gestion des Ressources humaines ? Le capital humain n’est il pas le premier levier d’un développement durable, de la perfor
Jean-Paul Bouchet
Lire la suite

Initiatives syndicales
FCE, mars 2006. 40 pages, 9 euros
Le dernier numéro du magazine trimestriel Initiatives syndicales publié par la FCE est consacré à « L’investissement socialement responsable (ISR), un nouveau levier d’action syndicale ». Quelques jours après la diffusion de ce magazine fédéral auprès des équipes syndicales, est ratifiée à Paris, le 2 mai 2006 une charte de l’investissement socialement responsable par des investisseurs inter
Jean-Paul Bouchet
Lire la suite

Esprit, 1944-1982 les métamorphoses d’une revue
Imec, 2005. 463 pages, 35 euros
Quoi de plus riche que l’histoire d’une revue pour se replonger dans les débats d’une époque ? Et tout spécialement lorsqu’il s’agit d’Esprit, revue parmi les plus anciennes (depuis 1932) et les plus attachées aux valeurs du pluralisme au sein même d’une équipe rédactionnelle remarquable de diversité. Goulven Boudic, dans un ouvrage passionnant consacré à la période 1944-1982, retrace la manière dont est analys
Jacques Le Goff
Lire la suite